Ɵ Flèche faîtière Janus de grande case, gomoa...

Lot 45
Aller au lot
90 000 - 130 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 108 320 EUR

Ɵ Flèche faîtière Janus de grande case, gomoa...

Ɵ Flèche faîtière Janus de grande case, gomoa ou pwamabai, Kanak, Nouvelle-Calédonie, Mélanésie
Époque présumée: courant du XVIIIe siècle Bois dur raviné par le temps
H. 140 cm - L. 21 cm

Janus New Caledonian Wood roof final, gomoa or pwamabai, Kanak, New-Caledonia
H. 55.11 in - W. 8.2 in

Provenance:
- Louis Antoine de Bougainville
- George Ortiz, Genève
- Sotheby Parke Bernet, Londres, 29 juin 1978, lot n°157
- Thomas Murray, San Francisco
- Collection Privée

Publication:
- Connaissance des Arts, Mai 1978, n°513, p. 90/99, article de George Ortiz,15 chefs-d'œuvre de l'art des mers du sud, p. 93 avec sa notice

L'article de Connaissance des Arts de 1978 intitulé 15 chefs-d'œuvre de l'Art des Mers du Sud est en lui-même la meilleure source possible pour parler de George Ortiz, de sa collection et de cette flèche faîtière janus. Citons les passages les plus marquants: «George Ortiz, célèbre collectionneur, grand connaisseur de l'art océanien, présente en exclusivité les pièces les plus exceptionnelles d'un ensemble amoureusement réuni.» «l'art du pacifique, disons surtout celui de la Polynésie est, pour un Occidental, comme une évasion, une recherche de pureté et de vérité, le renouveau.» «Voici des exemples parmi les plus beaux de ma collection qui illustrent, ne fut-ce que partiellement les expressions de leurs religions et du culte des ancêtres, ainsi que quelques formes, suprême élégance de peuples qui ont donné à l'esthétique la primauté.»
Notice de notre objet rédigée par George Ortiz:
«Nouvelle Calédonie, Mélanésie. Faîtage de grande case (gomma ou pwamabai) en bois de couleur terre - beige, patiné par l'intempérie.
H. 140 cm, l. 21 cm. XVIIIe siècle.
Autrefois plus haut, le poteau ayant été scié dans la partie qui s'insérait dans la case. Style intermédiaire entre celui de Houailou et celui de Canala. Comme dans le style de Canala, ce faîtage montre une face humaine sculptée de part et d'autre. Puissant et d'une très grande qualité, c'est ce genre de faîtage qui surmontait une case de chef important, comme celle que décoraient les chambranles ci-après. A appartenu à Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811). Comme ce dernier ne s'arrêta pas en Nouvelle-Calédonie, il est à supposer qu'il l'ait acquis d'un voyageur ou d'un officier de marine revenant de là-bas. Il fut monté en console au XVIIIe siècle (traces sur la tête) et fut trouvé en cet état au début de ce siècle dans une propriété de campagne appartenant aux descendants du célèbre navigateur. Cette pièce ne pourrait alors provenir que de l'expédition de Cook ou de celle de d'Entrecasteaux.»


Janus New Caledonian Wood roof final, gomoa or pwamabai, Kanak, New-Caledonia
H. 41 in - W. 8.2 in

Provenance:
- Louis Antoine de Bougainville
- George Ortiz, Geneva
- Sotheby Parke Bernet, London 29/06/76
- Thomas Murray, San Francisco
- Private collection

Publication:
- Connaissance des Arts, Mai 1978, n°513, p. 90/99 15 chefs-d'oeuvre de l'art des mers du sud par Georges Ortiz. The work is reproduced p. 93 with a notice from George Ortiz.
- Sotheby Park Bernet, The George Ortiz Collection of Primitive Works of Art, 29 juin 1978, London, lot n°157

This article from Connaissance des Arts magazine in 1978, with the title “15 chefs-d'oeuvre de l'Art des Mers du Sud” (“15 masterpieces of the art of the south seas”) is the best possible source to discuss George Ortiz, his collection and this Janus flèche faîtière. Here are the most relevant passages: “George Ortiz, the famous collector and a great connoisseur of Oceanic art, has exclusively presented the most exceptional pieces from his lovingly assembled collection.”
The commentaries are as follows: “the art of the Pacific, and especially the art of Polynesia is, for people in the West, like an escape, a search for purity and truth, renewal.” “Here are some examples from among the finest objects in my collection, which illustrate, if only partially, the expressions of their religions and ancestor worship, as well as a few forms, with the supreme elegance of peoples who gave pride of place to aesthetics.”
Commentary written by George Ortiz “New Caledonia, Melanesia. Spear-carving for roof of chief's hut (gomma or pwamabai). Made of clay-coloured wood, patina from exposure to elements. H. 140 cm, L. 21 cm. 18th century.
The pole was once taller and has been sawn in the part that was inserted into the hut roof. Intermediary design between the Houailou and Canala styles. As in the Canala style, this roof carving features a human face sculpted on either side. This is a powerful piece, of high-quality, the kind of carving found on the roof of an important chief's hut, like the ones decorating the door and window frames below. Belonged to Louis-Antoine de Bougainville (1729 - 1811). As Bougainville never visited New Caledonia, it is believed that he bought it from a traveller or a navy officer who had been there. It was used as a wall bracket in the 18th century (traces on the head) and found in this condition at the beginning of this century in a country house belonging to descendants of the famous explorer. So this piece could only have come from Captain Cook's or Entrecasteaux's expeditions.”
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue