JARRY (Alfred)

Lot 29
Aller au lot
3 500 - 4 500 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 5 460 EUR

JARRY (Alfred)

[TROIS POÈMES D'APRÈS ET POUR PAUL GAUGUIN]. BROUILLON MANUSCRIT AUTOGRAPHE, 1 page in-4 (288 x 200 mm), [1894], ratures et corrections, sous chemise demi-maroquin noir moderne.
JARRY ADMIRATEUR DE GAUGUIN: témoignage de leur rencontre et de l'admiration que le premier portait au second, dont il a essayé ici de traduire poétiquement trois tableaux.
PRÉCIEUX BROUILLON DES TROIS POÈMES MANAO TÜPAPAÜ, L'HOMME À LA HACHE ET IA ORANA MARIA figurant dans le Livre d'Or de la Pension Le
Gloanec.
Jarry était proche de peintres qu'il fréquentait régulièrement, tels que Le Douanier Rousseau ou
Émile Bernard. En novembre 1893, il fait la connaissance de Gauguin et de son oeuvre lors d'une exposition organisée par Durand-Ruel. En juin 1894, Jarry séjourne chez Marie-Jeanne Gloanec à Pont-Aven auprès de Paul Gauguin et de Charles
Filiger. Il y écrit trois poèmes inspirés de tableaux exposés chez Durand-Ruel, qu'il dédie à Gauguin: La Orana Maria [Ave Maria] — Manao toupapaou [L'Esprit des morts veille] — L'Homme à la hache.
En avril 1895, Gauguin donnera à son tour une reproduction de son monotype La Madeleine à L'Ymager, revue littéraire illustrée fondée par Jarry.
Seul L'Homme à la hache a été publié du vivant de l'auteur, dans Les Minutes de Sable mémorial (1894). Les trois poèmes ont été repris en 1949 par Maurice Saillet dans son édition du recueil posthume de Jarry, La Revanche de la Nuit. Ce brouillon comporte nombre de ratures et de rajouts (48 vers biffés, pour 90 gardés) et présente quelques variantes de détail avec le texte publié.
Ce manuscrit est présenté en deux colonnes, tracé d'une fine écriture: Première colonne: 1. 6 vers de Manao Tüpapaü différents de la version définitive.
2. 15 vers de L'Homme à la hache: texte complet de ce sonnet, plus un vers biffé.
3. 37 vers de Ia Orana Maria: texte complet, plus vers biffés.
Deuxième colonne: 4. 18 vers: brouillon de la 3e strophe de Manao Tüpapaü, dont 3 vers biffés.
5. 3 vers biffés: brouillon des vers 2, 3 et 8 de Manao Tüpapaü .
6. 4 vers biffés: brouillon des vers 2, 3, 4 et 5 du même poème.
7. 55 vers: texte complet de Manao Tüpapaü, avec 7 vers biffés.
Textes repris dans les Oeuvres complètes, Pléiade, t. I, p. 252-254, avec indication des variantes en note (id., p. 1116-1118).
Traces de pliures et petits manques de papier en bordure.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue