PELLICO (Silvio).

Lot 297
Aller au lot
1 000 - 1 500 €
Résultats avec frais
Résultat : 1 253 €

PELLICO (Silvio).

Mes prisons, suivi des Devoirs des hommes. Traduction nouvelle par le comte H. de Messey, [...] avec notice biographique et littéraire sur Silvio Pellico et ses ouvrages par V. Philipon de La Madelaine. Paris, Delloye, Garnier frères, 1844. Grand in-8, chagrin rouge, filet et listel à froid encadrant les plats, gros fers dorés et azurés de style rocaille dessinant un cadre central, dos lisse orné, doublure et gardes de papier moiré ivoire, tranches dorées (Reliure de l'époque).
Portrait de l'auteur, titre gravé et 80 vignettes dans le texte d'après les dessins de Gérard Séguin, D'Aubigny et Steinheil. Les figures sont gravées sur acier, certaines le sont aussi sur bois.
Premier tirage.
L'exemplaire présente les caractéristiques de premier tirage signalées par Carteret (p. 30: tablier uni et non rayé; p.37: le gardien est coiffé d'un bicorne et non d'une toque).
Très bel exemplaire relié à l'époque dans le genre de Boutigny, sans aucune rousseur.
On y a joint une lettre autographe signée de Silvio Pellico, datée de Turin, 6 mai 1835, et adressée à M. Édouard Deneuville, relative à sa détention (3 pages in-12): Je ne suis qu'un mortel qui a beaucoup souffert, et qui ne peut pas se plaindre de ses années de souffrances, car elles lui ont valu la paix de l'âme, la connaissance entière de la religion, la cessation de tout scepticisme (petite perte de texte causée par l'ouverture du pli).
De la bibliothèque André Sciama.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue