MANUSCRIT. - MÉRARD DE SAINT-JUST. Mélange...

Lot 111
Aller au lot
4 000 - 5 000 €

MANUSCRIT. - MÉRARD DE SAINT-JUST. Mélange...

MANUSCRIT. - MÉRARD DE SAINT-JUST. Mélange de vers et de prose. S.l.n.d. [vers 1800-1805]. Manuscrit petit in-4 d'une centaine de feuillets, demi-maroquin rouge à long grain, veau marbré, roulette dorée, dos lisse orné, roulette intérieure, tranches dorées (Reliure de l'époque).
Intéressant et précieux manuscrit de «Mélanges» ayant appartenu à Mérard de Saint-Just (1749-1812).
Mérard, qui a longuement annoté, corrigé ou biffé, les pièces initiales du volume, et en a même retiré quelques-unes, a inscrit sur la page de garde cette note: Nota Bene. De ces mélanges, les uns sont inédits et les autres corrigés avec tant de soin, qu'ils doivent être regardés comme des ouvrages nouveaux. Si jamais ces riens sont imprimés, tous les mots soulignés doivent l'être en petites capitales. Je ne veux nulle part de caractères italiques. L'oeil de l'homme de goût ne peut supporter de voir dans la même page, dans la même ligne, le rapprochement des caractères penchés et des caractères perpendiculaires.
Les pièces de la seconde moitié du manuscrit sont entièrement autographes, certaines inédites: on y trouve une Lettre à mon ami, mon voeu émis le 12 mai 1789 à messieurs les rédacteurs du cahier de la Commune de Paris; des Couplets pour le jour de saint Louis, 1805; Mon rêve, 1768, air: je croirais l'autre jour, dans un rêve charmant; Le Démon de la rimaille, 1780; divers couplets dont deux offerts à sa femme Anne d'Ormoy (La paire de manches, banquet offert par moi à ma femme le dimanche 28 juillet 1805 et À Mademoiselle Anna d'Ormoy).
Plusieurs pièces font référence à l'oeuvre de sa femme, elle-même femme de lettres, qui publiait le plus souvent sous le voile de l'anonymat.
Une étiquette imprimée légendée Mérard de Saint-Just et portant son adresse 17 rue Helvétius a été collée, visiblement par ses soins, au verso du feuillet de garde.
Une note manuscrite au crayon indique que ce recueil provient de la bibliothèque de Jérôme Bignon qui avait réuni tous les mss. Originaux de Mérard St Just vente 1849 n°2211.
De la bibliothèque Jean Furstenberg.
Dos un peu passé, coins restaurés.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue