AGOULT (Marie comtesse d') (1805-1876)

Lot 5
Aller au lot
500 - 600 €
Résultats avec frais
Résultat : 1 778 €

AGOULT (Marie comtesse d') (1805-1876)

Correspondance de 8 lettres autographes à Louis Rouchaud de 1840 à 1846, adresses.
Intéressante correspondance où elle évoque ses activités diverses: De Richmond où elle a rejoint Liszt: «Charmant pays où il pleut tous les jours... J'ai trouvé Franz très bien il m'a établi à Richmond un des beaux sites des Environs de Londres où il ne va que les jours de concert. Ses projets et les miens sont encore indécis...» Franz lui a fait connaitre quelques amis. Elle parle de ses loisirs quelquefois avec humour: à propos de la fête de l'horticulture: «on ne peut se figurer tout ce qu'on invente ici pour mieux vivre et comme tout se fait silencieusement convenablement et ennuyeusement», à propos des frises du Parthénon «C'était donc pour les anglais que
Travaillait Phidias», elle a vu
Kean dans Hamlet et trouve une exagération saisissante dans son jeu, la reine: une gentille petite reine... Le 5 octobre 1841: sur l'anniversaire de Liszt le 22 octobre: «...il aura 30 ans. Il est très superstitieux et attache une grande importance à la manière dont il passe cette journée, je lui arrange une petite fête nous allons lui tirer le canon, faire un feu d'artifice, de la musique dans les banquets...» elle demande des vers de son ami pour lui souhaiter prospérité. Elle commence une série de lettres le titre manque. Février 1842: jolie lettre sur ses états d'âme. En septembre 1843 elle a passé quelques jours avec Liszt qui va partir pour Munich «Franz est toujours entrain de faire de la musique sur vos poésies...» ...
Joint 4 L.A.S. à divers correspondants 1850-1856: 7 avril (s.d.): elle demande un article sur Macpherson pour M.
Ponsard; 17 mars 1850: Elle demande de la part de Houssaye, de rédiger un article sur l'Histoire de la révolution de 1848 pour l'Artiste; février 1851: elle recommande un graveur et le remercie de son jugement dans l'Artiste sur son livre; septembre 1856: elle lui demande de rendre compte dans l'Artiste d'un petit volume qu'elle lui envoie.
Joint correspondance de 20 lettres autographes non
Signées pour la plupart, adressées, à Marie d'Agoult, (1832-1858): mai 1836: L.A.S. avec poème de Félicien Mallefille; novembre 1838: L.A.S. Neipperg (?): une intéressante lettre; lettre du major 1839: «Je crois me souvenir que Franz avait la prétention d'aimer le laid bien qu'en pratique artistique et sociale il soit toujours à côté de sa théorie...» 1840: lettre à propos de Louise Colet «femme du mauvais musicien» et de son agression avec un couteau. Puis demande pourquoi l'article qu'elle a promis n'est pas paru; 1844: Longue lettre sur la rupture avec Liszt, puis article sur Bettina (Von Arnim). Plusieurs lettres sont relatives à la parution d'articles.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue