MIRBEAU (Octave), écrivain et critique d'art (1848-1917)

Lot 113
Aller au lot
500 - 600 €
Résultats avec frais
Résultat : 508 €

MIRBEAU (Octave), écrivain et critique d'art (1848-1917)


9 lettres autographes signées intéressantes.
L.A.S. à Paul Bourget 1889: Il explique que ce n'est pas Bourget qui était visé: «... Que vous soyez un imbécile et un scélérat, combiné, ah Bourget, Bourget Comment se pourrait-il que je le pense, moi qui vous reconnais, au contraire, un grand esprit et des qualités de coeur qui me sont chères... Je crois seulement que le succès vous grise un peu. Vous dites et faites des choses qui me chagrinent... Votre talent, si beau, et votre succès si juste, n'ont point besoin de cela; et c'est, je crois les diminuer... aussi n'ai-je plus qu'une ambition: vivre modestement avec ma littérature, telle quelle, et faire de la peinture...»; L.A.S. (s.d. 1882) au même: il le remercie pour son volume de vers puis il parle de l'affaire Magnard directeur du Figaro qui après avoir encouragé l'article de Mirbeau sur le rôle de comédien le désavoua. Mirbeau écrit: «Je vous prie de croire qu'il y a de par le monde, six coquins qui paieront cher ce qu'ils ont essayé de me faire souffrir. Au nombre de ceux là est M. Magnard. Et j'ai contre lui une vengeance cruelle et dont il mourra...»; L.A.S. à Bourget, il rentre à Paris et lui dira tout ce qu'il pense de son beau livre; L.A.S. à Descaves: «Bravo! le coup a été bon puisqu'ils crient tous. Est-ce curieux que ces gens là, ne puissent écouter une oeuvre d'art tranquillement... Je tiens à vous envoyer, par delà tous ces hurlements de fureur une bonne et fraternelle poignée de mains... Je ne connais pas votre pièce, mais je connais Bas les coeurs, dont elle a été tirée...»; L.A.S. à Garry: «... Ce qu'il adviendra de ma nouvelle pièce, je n'en sais rien, et je me heurte, en ce moment, dans la maison, à une hostilité évidente dont je commence à avoir assez...»; L.A.S. à son relieur...
Joint: L.A.S. de sa femme: à Bouhélier: ils ont passé la journée avec Monet à Giverny; carte de visite: au même: elle transmet les amitiés de son mari.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue