LHOTE (André) (1885-1962)

Lot 98
800 - 1 000 €

LHOTE (André) (1885-1962)


4 lettres autographes signées (s.d.) 18 nov 34, 1 page 3/4. Grand in-4, (s.l.n.d.) «Mardi» 2 pages grand. in-4, (s.l.n.d.) «7 décembre» 1 page 1/2. Grand in-4, (s.l.n.d.) 1 page in-8 et une lettre dactylographiée signée avec post-scriptum et corrections manuscrites, Paris 10 novembre 1936, 1 page grand in-4.
Intéressant ensemble dont la première lettre évoque Le Corbusier et son attitude (18 nov 34): «... J'ai reçu, expédié par notre ami Le Corbusier, le n°13 de Prélude... où notre homme exhale son mécontentement de n'avoir pas été le vainqueur de Venise. Il a ma table bancale sur le coeur. S'il savait quel mobilier je lui prépare... Cela s'appellera: Eloge du pécheur à la ligne. (et sous-entendu: démolition du mécano)» et conclut par «... Et merde pour les machines y compris celles à habiter...».
Les autres lettres évoquent sa participation à l'Encyclopédie française (section «Art et littératures dans la société contemporaine») et sa participation aux différents colloques pour certains tenus à Paris durant l'année 1933 et pour les autres organisés par la Société Des Nations en juillet 1934 à l'occasion de la Biennale de Venise. La lettre dactylographiée est très probablement adressée à Paul Valéry. Paul Valéry aurait sollicité André Lhote pour évaluer le talent littéraire d'une jeune fille de sa connaissance «Cette enfant est-elle douée?... Tous les enfants sont doués... auront-ils encore la foi, le courage et l'invention lorsqu'ils se rendront compte de l'énormité de la tâche qu'ils ont entreprise...».
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue