ZWEIG (Stefan) écrivain autrichien (1881- se suicida en février 1942)

Lot 228
Aller au lot
Estimation :
4000 - 5000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 4 826EUR
ZWEIG (Stefan) écrivain autrichien (1881- se suicida en février 1942)
Ensemble adressé au libraire éditeur, fondateur des Editions du Sagittaire Simon Kra lettre autographe signée en français, et 9 lettres signées en allemand avec 1 post scriptum et quelques lignes en français, 1926-1928, 13 pages 1/2 in-4, 2 lettres autographes signées: 1914, 2 pages in-8 en allemand, papier à en-tête de ses initiales et à son adresse ; 1926, 1 page 1/2 in-4 en français.
Stefan Zweig possédait une des plus grandes collections européennes d'autographes d'écrivains et musiciens ; Des travaux ont été effectués pour la reconstituer, au moins sur catalogue, telle qu'en l'état lors de son départ d'Autriche: (Oliver Matuschek: Stefan Zweigs Aufsätze über das Sammeln von Handschriften), une partie a été vendue, l'autre a été donnée à des organismes: Fondation Bodmer (Suisse) et British Library (Londres).
Intéressante correspondance relative à ses achats et ses réflexions sur le marché des autographes:
Vienne mai 1914: Zweig lui donne un ordre d'achat pour un manuscrit de Desbordes Valmore: «Les pleurs», et lui demande la plus grande discrétion ; 12 février 1926: «Les prix dans la première vente Lang sont formidables ! Je paye plus pour un Barbey d'Aurevilly ou pour un Courteline que pour un Baudelaire ou un Balzac, quelle folie !! On paye trop haut a mon avis les vivants a Paris, les gens à la mode, et on néglige ceux qui survivront. Chez nous absolument le contraire. J'ai acheté à la seconde vente par Charavay (qui était si aimable de partager le lot pour moi) la grande ode de Jean Baptiste Rousseau pour 350 francs- et un poème de Gide atteignait, aussi avec 8 pages 1900 !! Comparez la rareté de Jean Baptiste Rousseau et celle des manuscrits de Gide (j'en possède un très beau) et vous me donnerez raison. C'est une mode qui passera comme tant d'autres ont passées...». 20 janvier 1927: Il le remercie pour l'envoi des livres et demande la facture. Il ajoute en post scriptum: «Je n'ai pas encore trouvé quelque chose de beau pour votre vente: aujourd
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue