JEHAN-RICTUS (Gabriel Randon, pseudonyme) (1867-1933)

Lot 106
Aller au lot
Estimation :
300 - 400 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 191EUR

JEHAN-RICTUS (Gabriel Randon, pseudonyme) (1867-1933)

Lettre autographe signée à Louis Merlet, rue Lepic, 9 septembre 1909, 3 pages in-8.
Très intéressante lettre: «Je trouve votre superbe livre de vers l'Idole fragile... A vol de regard j'ai retrouvé des poèmes lus jadis ... je vous félicite de les avoir réunis. Les lettres d'Albert Samain que vous avez eu l'heureuse idée de publier m'ont vivement touché. Tant d'exquise bonté, habituelle au cher défunt, s'y révèle. Quant à vos vers, ce sont là évidemment de nobles vers, trop peut-être et, selon moi, pas assez débarrassés du vocabulaire grandiloque et précieux à la fois des jeunes... pour mon goût personnel je préfère les mots usuels, dits vulgaires et tant méprisés. Cependant on leur donne droit de vie par le chant intérieur de la strophe et non par la beauté de la rhétorique. En vérité il y a lieu... d'envoyer balader la rime riche et d'aller de plus en plus vers l'assonance et la simplicité des gestes décrits...».
J.F. Louis Merlet écrivain et poète (1878-1942) rassembla des poèmes de 1897 à 1909 ainsi que des lettres d'Albert Samain dans «L'Idole fragile» paru en 1909.
Joint: Poème autographe signé «Gabriel Randon» (sans lieu ni date), 2 p. in-4.
Beau poème intitulé «Paraboles», inspiré par le voyage de Guillaume II, empereur d'Allemagne à Jérusalem en 1898: «1- Or il vint vers Jérusalem un Empereur d'Occident chef d'une nation puissante./ 2- Il était vêtu de jaune et sur son casque d'or un aigle épanouissait son envergure redoutable...»
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue