Tête d'ancêtre, eyema-byeri, Fang (Fang Betsi),... - Lot 53 - Binoche et Giquello

Lot 53
Aller au lot
Estimation :
130000 - 180000 EUR
Tête d'ancêtre, eyema-byeri, Fang (Fang Betsi),... - Lot 53 - Binoche et Giquello
Tête d'ancêtre, eyema-byeri, Fang (Fang Betsi), Afrique équatoriale, Nord-Gabon
Bois à patine sombre
H. 24 cm
Byeri ancestor head, eyema-byeri, Fang (Fang Betsi), Equatorial Africa, North Gabon
H. 9.5 in
Provenance mentionnée:
- Collection Dumoulin (selon le fichier du MRAC Tervuren, 1958 - n° 78419, Dossier Dumoulin IV)
Publication:
- Louis Perrois, 1972, La statuaire fañ, Gabon, Orstom, Paris, p. 330 (pl. 161, n° 198).
Les Fang d'Afrique équatoriale atlantique, de religion animiste, pratiquaient autrefois un culte des ancêtres, connu sous le nom de byeri, qui les a conduits à sculpter des représentations symboliques des défunts sous la forme de statuettes de bois mais aussi de têtes seules. Celles-ci sont plus rares et souvent d'une grande qualité de finition. Elles proviennent pour la plupart des Fang du sud, localisés dans le Nord-Gabon.
Ces effigies rituelles, appelées eyema-byeri (= «l'image de l'ancêtre») ou nlo-biañ (= «la tête à puissance magique») avaient une double fonction: «garder» magiquement les reliques humaines conservées, de génération en génération, dans les grands coffres cylindriques en écorce cousue dont chaque chef de lignage était dépositaire - les crânes étaient garants de l'identité généalogique de chaque lignage -, mais aussi servir à l'occasion de marottes lors des initiations des jeunes gens (les sculptures de bois étaient brandies devant les nouveaux initiés, ceux-ci étant en état d'hypnose suite à l'absorption d'écorce d'alan, une plante hallucinogène permettant d'entrer en rapport avec les esprits des morts - cf. Tessmann, Die Pangwe, 1913). Tout comme les fragments de crânes humains, les sculptures de bois étaient périodiquement honorées par des onctions d'huile de palme, de sang sacrificiel et de poudre de ba (mélange d'huile et de bois de padouk pulvérisé, cet enduit rouge étant, comme les plumes de perroquet de même couleur, le signe du sacré).
Il n'est pas prouvé que les tête
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue