Fragment rupestre Dogon, Mali Pierre, pigments... - Lot 42 - Giquello & Associés

Lot 42
Aller au lot
Estimation :
6000 - 8000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 7 084EUR
Fragment rupestre Dogon, Mali Pierre, pigments... - Lot 42 - Giquello & Associés
Fragment rupestre Dogon, Mali
Pierre, pigments l. 20 cm - L. 15 cm
Dogon cliff fragment, Mali
L. 7.8 in - W. 6 in
Provenance:
- Collecté in situ par Marcel Griaule en 1933
- Par descendance, collection privée «Il y a un univers chez les prétendus primitifs, de la culture dans la tête noire, une vraie culture, avec une pensée savante, une philosophie et même une cosmogonie aussi complexe que celle d'Hésiode» (Extrait de l'introduction de Dieu d'Eau, Marcel Griaule, 1948)
Il est exceptionnel de trouver en main privée une œuvre de ce type, dont la collecte est associée en outre à cette figure historique de l'ethnographie française de terrain qu'est Marcel Griaule. A la tête de l'expédition Dakar-Djibouti de mai 1931 à février 1933, et accompagné de Michel Leiris archiviste de cette mission, il découvre la culture Dogon, dont il deviendra l'un des plus fervents admirateurs.
Issue d'une fresque, cette pierre peinte d'un personnage schématisé rehaussé de pigments est à rattacher à un contexte rituel accompagnant les cérémonies de circoncision. La pratique de ces fresques reste selon toute vraisemblance réduite à la région du village de Songo, et sans équivalent dans le reste du pays Dogon.
Quatre fragments de ce type nous sont à ce jour connus, dont un seul en main privée, anciennement collection Werner Muensterberger (New York), collecté in situ par Pierre Langlois dans les années 1960 et acquis à la Galerie Kamer. Un autre publié par Jean Laude en 1973 dans African Art of the Dogon: the myths of the cliff dwellers, sous le n° 84. Les deux derniers présents dans les collections du Quai Branly (31.74.2062 et 31.74.2085)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue