ÉCRIVAINS CONTEMPORAINS.

Lot 229
Aller au lot
300 - 400 EUR
Résultat : 300 EUR

ÉCRIVAINS CONTEMPORAINS.

Ensemble de 9 documents. Achard (Marcel) : ms dactylogr. avec dédicace de 4 lignes autogr. sign. de son prénom à Danièle Delorme (s.l.n.d., 1959), 5 p. 1/4 in-4 intitulé « L'Amour en 59 » : intéressante dissertation sur le thème de l'amour à partir de citations de divers auteurs dont Voltaire, Disraeli, La Rochefoucauld, Ninon de Lenclos, la Fontaine, Sacha Guitry ; il conclut : « un grand amour, en 1959, a plus de chances de naître que jamais. Mais il est menacé par sa facilité même. Le difficile, c'est de le garder. Aussi, j'irai jusqu'à risquer un conseil [...] il n'y a que deux armes contre les femmes : la foi et la mauvaise foi [...]. C'est toujours à l'amour qu'il a inspiré qu'on juge un homme. Ce devrait être à celui qu'il a éprouvé. L'homme qui n'a pas connu un grand amour ne sait rien [...] » et lettre dactylogr. avec 4 lignes autogr. sign. à Gantillon, Paris 30 juin 1959, 1 p. in-8 obl. : à propos de son élection à l'académie française du 28 mai 1959 : « Il me sera très agréable d'aller à Lyon pour assister à la remise de l'épée que vous proposez de faire, cette remise ne pourrait guère avoir lieu qu'après celle de Paris [...] » ; Géraldy (Paul) : L.A.S. à « Mon cher ami », Paris s.d., 1 p. in-8 : invitation à déjeuner ; Roussin (André) : 4 L.A.S. et 1 L.S. à Gantillon, 1942 et s.d., 5 p. 1/2 in-4 et 1 p. in- 8 : 3 janvier : sa pièce « La Sainte famille » est reculée jusqu'à fin avril, il envisage la création d'une autre pièce pour fin mars, il voudrait parler des arrangements financiers qui sont difficiles à mettre au point car il y aura un mois de répétitions à Paris avec six acteurs pour trois ou quatre représentations à Lyon ; 1er mai : il a fini sa pièce « mais rien n'est encore décidé quant au théâtre, à la date, à la distribution. La pièce est finie, les difficultés commencent. Et les difficultés avec une folle comme la chère Elvire peuvent devenir des emmerdements [...] » ; 25 août : il est désolé d'avoir dû renoncer à « La Sainte Famille » cette année, il ne sait si le projet de huit représentations à l'extérieur sera réalisable, la pièce demandant un décor construit intransportable ; Aix : il part pour Grasse pour le début des prises de vue de la « Grande Fille toute Simple », il annonce son mariage et espère obtenir pour « la Petite Hutte » à Lyon le même succès que pour ses précédentes pièces ; 16 janvier 1942 : contrat sign. par Roussin, passé entre lui et Charles Gantillon, directeur de la Comédie de Lyon ; Supervielle (Jules) : L.A.S. 13 juillet 1949, 1 p. in-4 : René Clermont et lui seraient très heureux d'avoir des précisions sur les représentations ultérieures de Robinson afin de prévenir les acteurs. Il a gardé un très bon souvenir de la représentation nocturne de Robinson, la pièce ne perdra rien à être joué dans un théâtre clos « le deuxième acte perdra certes en atmosphère mais on goûtera mieux le texte des 3 actes dans un théâtre fermé qui favorisera la concentration des spectateurs. » Joint L.A.S. de Pierre Fresnay à un ami, 3 juillet 1955, 2 p. in-8 carré : « Le troisième acte est aussi heureusement réussi que les deux autres : c'est une ravissante comédie et je vous redis la joie que j'aurais à m'associer pour si peu que ce soit à son destin [...] ».
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue