THEOLOGIE GERMANICQUE (La), Livret auquel...

Lot 19
Aller au lot
Estimation :
3000 - 4000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 3 683EUR

THEOLOGIE GERMANICQUE (La), Livret auquel...

THEOLOGIE GERMANICQUE (La), Livret auquel est traicté Comment il faut dépouiller le vieil homme, & vestir le nouveau. Anvers, De l'Imprimerie de Christofle Plantin, 1558 [vers 1579-1580]. In-8, vélin souple, dos lisse portant le titre à l'encre en long (Reliure de l'époque).
Haag, t. III, p. 366, n°XIV. - Ruelens & De Backer, p. 16.
Édition originale de la traduction française, fort rare, de ce livre ascétique censé montrer aux fidèles le chemin pour parvenir à l'amour de Dieu.
Elle aurait été traduite par Sébastien Chateillon, ou Castellion, théologien protestant né en 1515 et mort en 1563, le même qui en donna une traduction latine en 1557 sous le pseudonyme de Joannes Theophilus. Son impression ne daterait pas de 1558 comme on le lit sur le titre, mais plutôt vers 1579-1580 (cf. Voet, The Golden compasses, t. I, pp. 277-278).
Un traité hérétique vraisemblablement imprimé par Plantin pour la Famille de la Charité.
Composé de manière anonyme au XIVe siècle, ce traité mystique fut souvent attribué à tort à Luther ou à Johann Tauler, le grand mystique dominicain et prédicateur allemand. On dit aussi qu'il fut écrit par un de ceux qu'on appeloit anciennement les Freres Teutoniques (p. 4). Il fut publié pour la première fois par Luther en 1516, à Wittenberg chez Johann Rhau-Grünenberg, sous le titre Eyn geystlich edles Büchleynn [...], et connut de très nombreuses éditions et traductions.
Dans sa préface, le traducteur rappelle la finalité du livre, qui doit montrer les bons & proufitables preceptes, fort necessaires & convenables à l'institution d'un homme Chrestien, et ajoute: L'argument & subiect, est du nouvel homme ou nouvelle creature: car il vient à donner la raison, par laquelle l'homme peut estre relevé du péché, & retourner à Dieu, duquel il s'est distraict (p. 5).
L'influence considérable de ce livre sur la philosophie et la théologie postérieures a été démontrée par Maria Windstosser dans son Étude sur la Théologie germanique (19
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue