JUNIUS (Hadrianus)

Lot 18
3 000 - 4 000 €
Résultat : 3 556 €

JUNIUS (Hadrianus)

Emblemata, ad D. Arnoldum Cobelium. Eiusdem Aenigmatum libellus ad D. Arnoldum Rosenbergum. Anvers, Christophe Plantin, 1566. In-8, vélin souple à recouvrements, double filet doré, grande plaque armoriée dorée au centre, dos lisse orné, tranches dorées (Reliure de l'époque).
Landwehr, Low Countries, n°277. - Praz, pp. 384-385.
Seconde édition de ce recueil d'emblèmes moraux et politiques, parue un an après l'originale imprimée chez le même éditeur.
Elle comprend 58 jolis emblèmes gravés sur bois dans le texte par G. van Kampen et A. Nicolai d'après Geoffroy Ballain et Pieter Huys, tous suivis d'un quatrain en latin.
On a relié à la suite: [BORLUYT (Guillaume)]. Historiarum memorabilium ex Exodo. Lyon, Jean de Tournes, 1558.
Cartier, n°395. - Mortimer, French books, n°89.
Titre placé dans un bel encadrement à arabesques et 138 jolies vignettes gravées sur bois attribuées à Bernard Salomon.
Il manque à cet ouvrage le premier cahier A contenant le titre, une épître de l'auteur, des distiques en latins et le début du texte orné de 10 vignettes. Ce cahier a été remplacé par erreur à l'époque par le premier cahier signé a de l'ouvrage de Guillaume Paradin, Historiarum memorabilium ex Genesi descriptio (Lyon, Jean de Tournes, 1558).
Bel exemplaire, réglé, conservé dans sa première reliure en vélin doré aux armes de Jacques de Malenfant, bibliophile contemporain de Jean Grolier et Thomas Mahieu.
Humaniste toulousain né vers 1530 et mort après 1603, Jacques de Malenfant, seigneur de Preyssac, étudia à Paris en 1546 et devint l'aumônier de Marguerite d'Angoulême, la sœur de François Ier. On ne connaît à ce jour qu'une trentaine de livres lui ayant appartenu, tous acquis durant sa carrière parisienne entre 1546 et 1570 environ, date à laquelle il retourna vivre dans l'hôtel particulier de son père à Toulouse. Les exemplaires connus portent sur les plats une grande plaque armoriée à décor d'arabesques, avec les armoiries écartelées de Malenfant, son nom en latin et sa devise en grec. Certains d'entre eux, confiés par lui à Claude de Picques, présentent un décor plus complexe avec des écoinçons et des fers répétés.
Si l'ampleur de la bibliothèque de Malenfant est encore difficile à évaluer, malgré notamment les travaux de Mirjam Foot parus dans le catalogue de la collection Henry Davis, ses goûts en matière de livres et de reliures font de lui un bibliophile important de son temps.
Exemplaire de Jean-Jacques Debure (1765-1853), libraire de la bibliothèque du roi, membre de la célèbre dynastie d'imprimeurs-libraires parisiens, avec sa note autographe caractéristique: collationné complet le 19 juin le premier ouvrage 1827 j.j. de Bure l'aîné
Ce bibliophile a également écrit de sa main, sur le contreplat supérieur, deux longues notes au sujet de l'incomplétude du second ouvrage. L'exemplaire figure dans son catalogue de 1853 sous le n°1075.

De la bibliothèque Jean Hersent, avec son ex-libris armorié gravé.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue