PETITE URNE FUNÉRAIRE ANTHROPOMORPHE CULTURE...

Lot 1
Aller au lot
80 000 - 120 000 EUR
Résultat : 82 000 EUR

PETITE URNE FUNÉRAIRE ANTHROPOMORPHE CULTURE...

PETITE URNE FUNÉRAIRE ANTHROPOMORPHE CULTURE ZAPOTÈQUE, MONTE ALBÁN, MEXIQUE CLASSIQUE, 400-600 AP. J.-C.
Céramique brun-gris, pigments rouges et oxydations noires.
H. 20 cm - L. 14 cm - P. 13 cm
Small Zapotec anthropomorphic funerary urn,
Monte Albán, Mexico
H. 7.8 in - L. 5.5 in - 5.11 in
Provenance
Galerie Edward H. Merrin, New York, fin des années 1960
Exposition
Art de Mésoamérique, Meso-Amerikaanse kunst, Société Générale de Banque, Bruxelles, 17 novembre 1976 - 8 janvier 1977, reproduit fig. 132.
Publication.
Chefs-d'oeuvre inédits de l'art précolombien, Éditions ARTS 135, Boulogne, 1985, reproduit p. 112 sous le n° 140.
Cette petite urne funéraire zapotèque en céramique brun-gris avec de nombreuses traces de pigments rouge, est un très bel exemple des productions de la région de Monte Albán. Comme la majorité des urnes zapotèques, elle se compose d'un récipient cylindrique dissimulé par une représentation anthropomorphe en ronde-bosse formée par divers éléments réalisés à l'aide de moules et appliqués ensuite à la main. Ce bel exemple de la dextérité des artisans préhispaniques représente un personnage assis dans une position typiquement masculine: en tailleur les mains reposant sur les genoux. Il est vêtu d'un long pagne qui lui couvre totalement les cuisses et d'une ceinture nouée dont les extrémités descendent jusqu'aux pieds. Appartenant à la noblesse ou au haut de la hiérarchie sociale, il est richement paré de deux ornements d'oreille circulaires, d'un bandeau frontal strié et d'un imposant pectoral aux extrémités en volute qui couvrent largement les épaules. Le personnage arbore un grand masque heaume en forme de tête d'oiseau rapace. Le visage, recouvert par un masque comme l'indiquent les cavités au niveau des yeux, émerge du bec largement ouvert de l'oiseau. L'artisan s'est attaché à représenter les détails du bec, les lignes des bords et les nervures du palais. Au dessus du bec un grand panache de plumes complète superbement le heaume.
MONTE ALBÁN Monte Albán, centre principal de la culture zapotèque, est construite sur des terrasses artificielles au sommet d'une montagne dominant la vallée de Oaxaca. Un des traits caractéristiques de cette culture fut son architecture funéraire: tombes de pierres taillées (parfois de vrais palais en miniature) ornées de peintures, dans lesquelles les défunts étaient inhumés, accompagnés d'importantes offrandes funéraires en céramique. Son apogée est Monte Albán III a-b (200 à 700 apr. J.-C.)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue