IMPORTANTE URNE FUNÉRAIRE ANTHROPOMORPHE...

Lot 27
Aller au lot
Résultat : 410 000 EUR

IMPORTANTE URNE FUNÉRAIRE ANTHROPOMORPHE...

IMPORTANTE URNE FUNÉRAIRE ANTHROPOMORPHE CULTURE ZAPOTÈQUE, MONTE ALBÁN, MEXIQUE CLASSIQUE, 400-600 AP. J.-C.
Céramique brun clair avec traces de peinture rouge.
H. 57 cm - L. 44 cm
Zapotec seated figural funerary urn with massive bird headdress, Monte Albán, Mexico
H. 22.44 in - L. 17.32 in
Provenance
Galerie Edward H. Merrin, New York, début des années 1980
Exposition
Trésors du nouveau monde, Musées Royaux d'Art et d'Histoire, Bruxelles, 1992, reproduit p. 181 sous le n° 118 ainsi que sur la couverture du catalogue.
Publication
Chefs-d'oeuvre inédits de l'art Précolombien, Éditions ARTS 135, Boulogne, 1985, reproduit p. 110 sous le n° 138.
Publication en ligne
Catalogue of Zapotec Effigy Vessels, n°CPA 9, dessin de
Adam T. Sellen.
Cette imposante urne en terre cuite de couleur brun clair est caractéristique des fameuses «urnes funéraires» zapotèques qui apparaissent dès la phase Monte Alban II. Elle est constituée d'un vase cylindrique recouvert en façade d'une figure anthropomorphe de sexe masculin, assise en tailleur les mains sur les genoux. Au centre de la pièce, le visage est couvert d'un masque finement modelé aux traits sereins. Le personnage est richement paré de larges ornements d'oreille circulaires et d'un collier de perles de jade. Il porte un pagne dont un pan couvre ses jambes et est ceinturé par un noeud orné d'une sorte de boucle. Il arbore une grande et complexe coiffe qui occupe plus d'un tiers de l'ensemble de la pièce. Deux masques d'oiseau se partagent la partie supérieure de la coiffe. Celui de gauche est représenté de face et se compose de deux gros yeux ronds aux paupières tombantes, surmontés d'un noeud, entourés de plumes. Sous les yeux une longue bande arrondie à son extrémité représente un bec d'oiseau spatule.
Le masque de droite est en fait un heaume également en forme d'oiseau, qui mélange de façon étonnante figuration de face et de profil. Dans la partie supérieure une rangée de plumes surmonte deux yeux en amande et la pointe de la partie supérieure du bec. En dessous apparaît, de profil, un visage anthropomorphe doté de petits crocs représentés dans la partie inférieure du bec également figuré de profil. Les petites et les longues plumes tombantes à droite du bec complètent ce masque heaume d'inspiration aviaire. Les différents éléments de cette surprenante coiffe sont reliés entre eux par une chaine de petites pièces cylindriques «montées» comme un collier.
Les urnes zapotèques ont reçu ce qualificatif de «funéraire» car nombre d'entre elles furent retrouvées dans des tombes. Pourtant elles n'ont en aucun cas servi de réceptacle aux cendres ou aux restes osseux. Elles ont pu servir de contenant pour des offrandes alimentaires, solides ou liquides, destinées à sustenter le défunt dans l'au-delà ou bien être utilisées rituellement lors des cérémonies funéraires. L'interprétation de l'iconographie des urnes zapotèque reste sujette à controverse. Pour certains, elles représentent les divinités d'un panthéon complexe, pour d'autres, elles figurent des humains en pleine action cérémonielle ou des ancêtres royaux ou nobles parés d'éléments surnaturels et/ou divins.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue