BELLMER (Hans).

Lot 97
Aller au lot
Estimation :
5000 - 6000 EUR
BELLMER (Hans).
Ensemble de L.A.S. et de manuscrits envoyés à René Renne. - Un MANUSCRIT AUTOGRAPHE : Notes autobiographiques, signé et daté janvier 1946, 7 p. (21 x 27 cm), à l'encre bleue sur papier pelure rose, l'une d'elles sur un fragment d'enveloppe (env. 9 x 8,5 cm). - Un feuillet, titré Notes pour la Chronique des « Cahiers du Sud », est accompagné d'un second feuillet sur le même sujet signé Bellmer et daté du 5 janvier 1946, à Castres. - 13 L.A.S. à René Renne. 17 p. le plus souvent in-4 sur papier pelure rose, Castres, Revel, Carcassonne et Paris, 7 août 1945-15 mai 1952. Soit avec les notes un ensemble de 20 pages.
À partir de 1946, René Renne et Claude Serbanne entreprirent une série d'articles pour les Cahiers du Sud sur les principaux représentants de l'art moderne, principalement surréalistes. Bellmer fait parvenir des « Notes autobiographiques » à René Renne, dans lesquelles il livre les grandes lignes de sa formation intellectuelle, en particulier ses chocs picturaux lorsqu'il découvre les « scandaleux » TOULOUSE-LAUTREC et AUBREY BEARDSLEY. Il s'intéresse ensuite à Dada et aux Allemands Grosz - qu'il rejoint à Berlin -, Heartfield, Dix, Schwitters. Il est quelques mois à Paris en 1924-1925, puis de retour à Berlin, où il dit vivre dans la terreur. Des souvenirs liés à son enfance et à une petite fille lui donnent l'idée et l'enthousiasme fou de vouloir faire une fille artificielle (1934) ; l'idée est de construire dans son torse un panorama en six sections, illuminé électriquement en toutes les couleurs, et visible par le nombril. Puis naît le désir d'en faire une autre. Bellmer détaille la construction de la première Poupée, évoque la « boule de ventre » de la seconde et les photographies coloriées à paraître sous le titre des « Jeux de la Poupée » illustrés de textes par Paul Éluard. Bellmer contacte Breton et Éluard. Son installation à Paris début 1938, la publication en 1939 d'un petit livre plutôt « sucré » avec Georges Hugnet [Oeillades ciselées en branche], sa solitude à Castres, une réédition de la « Philosophie dans le Boudoir » de Sade (avec un nombre très important de dessins et ou gravures). Dans le septième feuillet, ajouté, il évoque la préface pour les « Jeux de la Poupée » et son tome II, « Petite Anatomie de l'inconscient physique ou l'Anatomie de l'image », ainsi qu'un projet en collaboration avec Joë Bousquet basé sur un fait d'hallucination introceptive (« Justification de la Sodomie »). La correspondance suivie fait état des projets de travail et d'édition (120 journées de Sodome de Sade, apprentissage de la gravure pour Histoire de l'Oeil de Bataille) et des difficultés familiales et matérielles de l'artiste. Cet ensemble autobiographique et documentaire inédit de la main de Bellmer est exceptionnel, sachant que « les témoignages relatifs à cette période de sa vie ne convergent pas et de plus sont rarement fiables ». (Pierre Dourthe, Bellmer, le principe de perversion, Paris, Jean-Pierre Faur, 1999).
- 6 photographies sont jointes, formats divers, reproduisant des dessins ou des Oeuvres de Bellmer, ainsi que 2 cartons d'invitations (Galerie du Luxembourg, mars-avril 1947 et Librairie Paul Morihien, mai 1952).
Manque de papier à une lettre. Traces d'eau sur une autre, sans atteinte au texte.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue