[MANUSCRIT]. [CISTERCIENS]. Diurnale (usage... - Lot 5 - Binoche et Giquello

Lot 5
Aller au lot
Estimation :
10000 - 12000 EUR
[MANUSCRIT]. [CISTERCIENS]. Diurnale (usage... - Lot 5 - Binoche et Giquello
[MANUSCRIT]. [CISTERCIENS].
Diurnale (usage cistercien)
En latin (avec quelques rubriques en moyen bas allemand), manuscrit décoré sur papier.
Allemagne du nord-ouest, Westphalie (région de Dortmund ?), ou Saxe (Magdebourg ?), vers 1490-1500 (après 1476).
234 ff., sur papier (filigrane proche de Briquet, no. 4233, « cœur surmonté d'une croix » : Hollande, Utrecht (1494), Worms (1495) ; Cologne (1495)), quelques feuillets manquants à la fin, manque sans doute aussi du texte entre les ff. 26-27 (collation : i6, ii6, iii8, iv6 (8-2, manque les deux derniers feuillets du cahier), v8, vi8, vii8, viii8, ix8, x8, xi8, xii8, xiii8, xiv8, xv8, xvi8, xvii8, xviii8, xix8, xx8, xxi8, xxii8, xxiii8, xxiv8, xxv8, xxvi8, xxvii8, xxviii8, xxix8, xxx8 (manque des feuillets à la fin, peut-être un cahier)), signatures de cahiers en chiffres romains au verso du dernier feuillet de chaque cahier (dernière signature : XXVIII), écriture gothique à l'encre brune, texte sur une seule colonne (justification : 63 x 95 mm), rubriques en rouge (quelques rubriques en moyen bas allemand, e.g. f. 36v, « Dusse antifona salmen per ordinem op [...] syngen » ; f. 38, « Op sunte Thomas dach salmen dussen... »), petites initiales à l'encre rouge ou bleue en alternance (1 à 2 lignes de hauteur), d'autres initiales plus grandes peintes en bleu, rouge ou or bruni avec décor ajouré et parfois un décor filigrané, grandes initiales puzzle en bleu et or bruni (8 lignes de hauteur) avec décor filigrané rouge pâle et décor se prolongeant dans les marges avec rinceaux, besants d'or et petites feuilles vertes, fleurs bleues ou oiseau (f. 27, 85, 107).
Reliure d'attente, couverture de papier, dos à cinq nerfs, titre à l'encre dans le premier entre-nerf : « Diurnale. MS.
Saec. XV... » (Déchirures au papier de la reliure ; quelques taches intérieures mais bon état général). Dimensions : 135 x 95 mm.
Ce manuscrit est un Diurnal, c'est-à-dire un livre liturgique contenant uniquement les textes et hymnes pour les offices canoniaux diurnes, de laudes à complies, à l'exclusion de matines. Il est à relier au bréviaire. Le présent manuscrit est précédé par un calendrier à l'usage cistercien, auquel on a rajouté des obiit de personnages issus de familles implantées en Westphalie (Plettenberg ; Brechten) et il est mentionné au calendrier que le monastère pour lequel fut fait ce manuscrit est placé sous le patronage de sainte Agnès. Sans certitude, citons les cisterciennes d'Agneskloster à Magedebourg (Saxe) ou encore les cisterciennes de Fürstenberg (à Xanten ; les familles Plettenberg et Fürstenberg sont liées par des mariages). On suggère aussi de rapprocher ce manuscrit de la production des manuscrits réalisés par et/ou pour les moniales de Medingen (Basse-Saxe), également une fondation cistercienne et dont les décors offrent des comparaisons intéressantes, beaux témoins du « nonnenarbeiten » des moniales cisterciennes. Voir le projet de numérisation des manuscrits de Medingen : http://medingen.seh.ox.ac.uk/index.php/manuscripts.
Provenance 1. Manuscrit copié et décoré pour une abbaye cistercienne non identifiée mais aussi liée aux Bénédictins (ce qui est logique, les Cisterciens suivent la règle de saint Benoît). Le calendrier suit de près celui à l'usage cistercien (voir Waddell (2007) ; Backaert (1950-1951). On notera au calendrier les saints cisterciens suivants : Guillaume de Bourges (10 janvier), Bernard de Clairvaux (en rouge, « Bernardi patris nostri » [Bernard, notre saint patron] (19 août) et « Octava Bernar[di] » (26 août), Robert de Molesme, fondateur et premier abbé de Cîteaux (29 avril), Hugo (aussi 29 avril dans ce calendrier), Malachie (5 novembre) et Edmond of Abingdon, enterré à Pontigny (16 novembre). Les Bénédictins sont représentés avec en rouge « Benedicti abbatis » (21 mars) et la « Translatio sancti Benedicti » (11 juillet). On notera aussi les fêtes de « commémoration », souvent présentes dans les calendriers à usage cisterciens : « Commemoratio episcoporum et abbatum ordinis » (10 janvier) ; « Commemoratio fundatorum » (4 juin) ; « Commemoratio parentum » (19 novembre). Enfin on notera les solennités accordées à saint Martin (« Translatio sancti Martini » (4 juillet) et en rouge le 11 novembre) et saint Laurent (en rouge, 10 août).
Ce manuscrit est très certainement copié après 1476 car le calendrier inclut la fête de la Visitation avec 12 leçons (2 juillet), solennité adoptée par les Cisterciens après 1476. On notera aussi au calendrier la fête de sainte Anne avec 12 leçons (26 juillet) : cette modification au calendrier cistercien date de 1454.
À relever, en rouge : « Agnetis virgina. Patrona hujus clau[...] » (17 janvier, f. 1v). Le manuscrit est donc copié pour l'usage d'un monastère dont la sainte patronne est Agnes. Il y a une Agneskloster à Magdebourg (Saxe), monastère de moniales cisterciennes. Dans cette même ville on trouve une église « Martinikirche » dédiée à saint Martin et une église S
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue