[THÉOLOGIE]. [ANONYME]. Arbor vitiorum (Arbre... - Lot 2 - Binoche et Giquello

Lot 2
Aller au lot
Estimation :
2500 - 3000 EUR
[THÉOLOGIE]. [ANONYME]. Arbor vitiorum (Arbre... - Lot 2 - Binoche et Giquello
[THÉOLOGIE]. [ANONYME]. Arbor vitiorum (Arbre des vices) [De peccatis mortalibus cum aliis ab eisdem dependentibus]
Feuillet isolé, extrait d'un manuscrit (défait de reliure) ou feuillet isolé ayant servi à l'affichage (le dos est blanc), manuscrit copié à l'encre rouge et brune sur parchemin
France (?), fin XIIIe siècle ou début XIVe siècle (?).
Bon état général, parchemin sali par endroits, quatre trous aux angles (signe que ce feuillet fut un temps affiché ou placardé), traces de cuir et de colle provenant d'une reliure démembrée.
Dimensions : 342 x 228 mm
Incipit : « Luxuria. Servio sic Veneri quod honestis nolo teneri... » ; Explicit : « Superbia. Cetera cum superbo meniet transcendere...Contumacia. Nec male concepta mutabo nec male cepta ».
Les péchés capitaux sont pour les Chrétiens les sept péchés ou « vices » qui entraînent tous les autres. Cette nomenclature apparaît au IVe siècle et a été systématisée au XIIIe siècle par Thomas d'Aquin dans sa Summa theologica.
Copié sous forme d'arborescence, ce texte eut sans doute une contrepartie consacrée aux sept vertus. On le trouve aussi seul, sans la contrepartie « vertus », sous le titre « Arbor vitiorum » (Arbre des vices). Dans le présent schéma, on a copié à l'encre rouge les péchés capitaux (luxure (luxuria) ; gourmandise (gula) ; avarice (avaritia) ; accidia (acédie ou paresse) ; colère (ira) ; invidia (envie) et orgueil (superbia)), puis les « sous-vices » qui dépendent de chaque péché capital, puis des vers mnémotechniques en latin. Un arbre des vertus (arbor virtutum) est un diagramme utilisé dans la tradition chrétienne médiévale pour afficher les relations entre les vertus, généralement juxtaposées à un arbre des vices (arbor vitiorum) où les vices sont traités de manière parallèle. Avec les arbres généalogiques, ces diagrammes sont considérés comme parmi les premiers diagrammes à arborescence (tree-diagrams).
Ce texte et les vers mnémotechniques assosiés se trouvent dans d'autres manuscrits, souvent des florilèges et compilations théologiques, par exemple dans Paris, BnF, latin 3630 (ff. 29-29v), « De peccatis mortalibus cum aliis ab eisdem dependentibus », incipit, « Luxuria. Servio sic Veneri quod honestis nolo teneri... » (texte recensé par Walther, Proverbia, n° 28163 ; Walther Initia carminum, n° 17764 (De vitiis et virtutibus, 3 témoins, tous du XVe siècle) et 17586 (Arbor vitiorum, 2 témoins du XVe siècle : Breslau, UB, I. F. 137, fol. 139v ; Wien, 4120, ff. 90v-92).
Bibliographie
Bloomfield, M. « A Preliminary List of Incipits of Latin Works on the Virtues and Vices, mainly of the Thirteenth, Fourteenth and Fifteenth Centuries », in Traditio, vol. 11 (1955), pp. 259-379. - Evans, M. « The Geometry of the Mind », in Architectural Association Quarterly 12.4 (1980), pp. 32-55. -Schmitt, Jean-Claude. « Les images classificatrices », in Bibliothèque de l'Ecole des chartes, vol. 147 (1989), pp. 311-341. - Walther, H. Proverbia sententiaeque latinitatis medii ac recentioris aevi, Göttingen, 1963-1969. - Walther, H. Initia carminum ac versuum medii aevi posterioris latinorum..., Göttingen, 1959.
Travaux des mois et zodiaque
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue