ENSOR James (1860-1949)

Lot 199
Aller au lot
Estimation :
2500 - 3000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 3 640EUR
ENSOR James (1860-1949)

Le Roi Peste. 1895. Eau-forte. 115 x 93 mm. Taevernier 100. Très belle épreuve sur japon fort fibreux, titrée, dédicacée au crayon : «à Monsieur Van Oest / et vivent Poe et Baudelaire», signée, puis revêtue du grand paraphe au crayon au verso. Infimes traces de frottement au verso. Fins plis cassés épars aux bords du feuillet. Grandes marges [297 x 396 mm].
Ensor s'est inspiré d'un conte d'Edgar Poe, «Le Roi Peste», récit scabreux, entre humour noir et satire, paru initialement en 1835. Il fut traduit en français par Charles Baudelaire et parut dans les Nouvelles histoires extraordinaires en 1857. La scène représente le banquet en sous-sol tenu par le roi de pacotille, le roi Peste Ier (satire du président Andrew Jackson du temps de Poe), dans le Londres du XIVe siècle ravagé par le fléau de la maladie. Dans ce banquet font irruption deux marins en goguette qui sèment la zizanie parmi les convives, tous des dignitaires, dans une ambiance burlesque et grotesque qui se joue de la mort.
Il s'agit d'une épreuve de tiré à part à très grandes marges, dédicacée à l'éditeur Gérard van Oest (1875-1935). Ce dernier fit paraître en 1922 à Bruxelles l'ouvrage de G. Le Roy sur Ensor, dont le tirage de tête à 55 exemplaires comporte une épreuve tirée sur japon, d'un format toutefois inférieur à notre épreuve (230 x 300 mm).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue