NOUVELLE-CALÉDONIE. - MENU. Collage original... - Lot 194 - Binoche et Giquello

Lot 194
Aller au lot
Estimation :
4000 - 5000 EUR
NOUVELLE-CALÉDONIE. - MENU. Collage original... - Lot 194 - Binoche et Giquello
NOUVELLE-CALÉDONIE. - MENU. Collage original réalisé en souvenir du banquet qui a réuni le 29 mars 1866 les officiers et marins du navire le Fulton. [c. 1866]. 59 x 47,5 cm. Transféré sur papier postérieur.
Très curieux collage original, constitué d'un assemblage de dessins et de pièces de papier coloriés.
Le nom du Fulton se rattache à un épisode marquant de la Nouvelle-Calédonie sous l'administration de Charles Guillain, nommé gouverneur de la Nouvelle-Calédonie en 1862 : celui de l'expédition de Gatope (Voh). Celle-ci fut organisée suite aux massacres perpétrés dans la région en juillet et août 1865 : il y eut d'abord ce colon nommé Taillard, assassiné par des indigènes, puis l'équipage du caboteur La Reine-des Iles qui fut massacré et mangé par les tribus locales, et enfin, cet autre acte d'anthropophagie commis à l'encontre des marins du côtre Le Secret.
C'en était trop. Les opérations furent aussitôt arrêtées à bord du Fulton où se trouvait le gouverneur [...]. Un détachement, sous les ordres du lieutenant de vaisseau Mathieu fut conduit à Koné ; après avoir attaqué et détruit les villages du centre de la vallée, il fit sa jonction avec les colonnes Billès et Guillery. Le 9, les deux détachements qui restaient, [...] opérèrent contre les Pouanlotches. Leur grand village, surpris au point du jour, fut complètement anéanti ainsi qu'un grand nombre d'autres ; beaucoup d'indigènes furent tués ou blessés ; aussi le souvenir d'une action menée avec une grande vigueur et accomplie avec un succès complet, est-il demeuré vivace dans l'esprit des habitants de ces régions (Legrand, Au pays des Canaques, 1893, p. 136).
C'est donc à bord du Fulton, aviso à vapeur, que fut préparée l'expédition punitive de Gatope, et plusieurs de ses officiers jouèrent un rôle de premier plan dans la politique de «pacification» de la région. On raconte aussi que c'est à bord du Fulton que les curieux s'empressèrent d'embarquer pour assister au premier allumage du phare Amédée le 15 novembre 1865 - ce phare, qui existe toujours, fut construit à Paris en 1862, démonté pièces par pièces, puis transporté du Havre en Nouvelle-Calédonie où il fut assemblé sur un archipel.
Dans la partie supérieure du collage figure le nom, sans doute autographe, de chacun des convives (une quarantaine) qui participèrent au banquet : on y retrouve notamment le nom des officiers Billès et Mathieu, ou encore celui de Leffet (Eugène Leffet, né à Saumur en 1838) enseigne de vaisseau dont le nom est aujourd'hui associé à une remarquable sculpture canaque (une divinité tutélaire) «enlevée» par ses soins en septembre 1865 lors de l'expédition de Gatope et qui a été acquise par le musée de Nouvelle-Calédonie en 2012 (cf. E. Kasarhérou, «À propos d'une sculpture remarquable acquise par le musée de Nouvelle-Calédonie» in Journal de la Société des Océanistes, 136-137, 2013).
La partie inférieure détaille le menu servi à l'occasion : côtelettes soubise, potage vermicelle, gigot braisé sauce tomates, poulets sautés, canards aux olives, dinde truffée, fromages, gâteaux, fruits (raisin, ananas et bananes), le tout arrosé de divers breuvages (rhum, bordeaux, madère, liqueurs, absinthe, café et cognac).
Au centre figure un marin barbu et fumant la pipe, flanqué des vues de Gatope et du phare de l'îlot Amédée, avec une représentation du Fulton dans les deux rades.
Document étonnant et précieux pour l'histoire de la Nouvelle-Calédonie.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue