BOUNYN (Gabriel)

Lot 37
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
BOUNYN (Gabriel)
Traité sur les cessions et banquerouttes ; Et les causes qui ont meu le sage & souverain Senat & Parlement de Paris, de confirmer le iugement de iuge de Laval, sur ce qu'il auroit condamné un cedant aux biens de porter le bonnet ou chappeau verd [...]. Paris, Pierre Chevillot, 1586. In-8, vélin, titre à l'encre postérieur au dos (Reliure de l'époque).
Édition originale du premier ouvrage en français sur le droit des affaires.
Portrait de l'auteur gravé sur bois, au verso du titre.
Le Traité sur les cessions et banqueroutes de Gabriel Bounyn offre l'une des toutes premières contributions de la doctrine française à l'étude du droit des affaires. Fidèle reflet des idées de son temps, il est fortement marqué par les scrupules religieux, l'influence humaniste, le goût de l'érudition qui caractérisent le XVIe siècle. Sans se montrer très original, il fait preuve d'une certaine bienveillance, au nom de la charité, à l'égard des débiteurs insolvables réduits à faire cession de leurs biens, et l'obligation nouvelle qui leur est faite de porter en public un bonnet vert est présentée moins comme une vexation que comme une mesure de publicité nécessaire, dont Bounyn préconise de faire une application modérée en fonction du degré de responsabilité des faillis (résumé de l'article de Jean-Louis Thireau, in Mémoires de la Société pour l'histoire du droit et des institutions des anciens pays bourguignons, comtois et romands, vol. 65, 2008, pp. 195-210).
L'auteur, juriste né à Châteauroux au début du XVIe siècle (vraisemblablement vers 1520) et mort au plus tard en 1604, exerça successivement les fonctions d'avocat au parlement de Paris, de bailli de sa ville natale, et de conseiller de François, duc d'Alençon et d'Anjou, l'un des fils d'Henri II.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue