INQUISITION ROMAINE

Lot 24
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
INQUISITION ROMAINE
Défense des avocats de Giovanni Grimani, patriarche d'Aquilée, accusé d'hérésie par le tribunal de l'Inquisition. S.l. [Padoue ?], vers 1562-1563. Manuscrit in-4, 45 pp.n.ch., 8 pp..ch., 1 f. blanc et 13 pp.n.ch., maroquin rouge, jeux de filets dorés et à froid formant double encadrement, grand cartouche ovale au centre orné de fleurons et de rinceaux azurés, dos orné, tranches dorées et ciselées (Reliure italienne du XVIIe siècle).
Précieux manuscrit de la défense présentée pour contester les accusations de l'Inquisition romaine.
Membre d'une des familles les plus influentes de Venise, Giovanni Grimani (1501-1593), patriarche d'Aquilée, vivait depuis 1550 sous la menace de l'Inquisition romaine. En 1561, celle-ci l'accusa fermement d'avoir soutenu des thèses hérétiques sur la prédestination et le libre arbitre.
Grimani engagea trois grands juristes de Padoue pour assurer sa défense : Marco Mantova Benavides (1489-1582), Tiberio Deciani (1509-1582) et Girolamo Tornielli. Ces juristes étaient très réputés en leur temps, le plus célèbre d'entre eux était Benavides qui fut, outre un grand collectionneur d'art, le maître de Deciani et le conseiller de Charles Quint et de Ferdinand Ier.
Grimani fut donc jugé par une commission en juillet 1563, laquelle l'absout de tout soupçon d'hérésie en septembre de la même année.
Le manuscrit contient les textes de la défense particulière de chaque avocat, suivis de leur signature et de la formule in fide manu propria subscripsi et sigillum meu..., accompagnée de leur sceau de cire rouge personnel.
Les sceaux de cire rouge ont perforé le texte en certains endroits.
Dos refait, coins restaurés.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue