Livre d'heures (usage de Paris). En latin... - Lot 16 - Binoche et Giquello

Lot 16
Aller au lot
Estimation :
60000 - 80000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 67 600EUR
Livre d'heures (usage de Paris). En latin... - Lot 16 - Binoche et Giquello
Livre d'heures (usage de Paris).
En latin et en français, manuscrit enluminé sur parchemin.
France, Paris, vers 1500.
Avec 60 miniatures (19 grandes miniatures, 17 petites miniatures et 24 miniatures au calendrier) : 6 grandes miniatures, 15 petites miniatures par le Maître de Philippe de Gueldre (actif à Paris de 1495 à 1510) ; 13 grandes miniatures et 2 petites miniatures par le Maître d'Etienne Poncher (actif à Paris de 1490-1510) et 24 petites miniatures au Calendrier par le Maître de Jeanne Hervez (nommé d'après un livre d'heures conservé sous la cote Bibliothèque Mazarine, MS 508). 154 ff., précédés et suivis de deux feuillets de garde de papier, complet [collation : i6, ii6, iii 8+1, iv 8+1, v-x8, xi6 (sans manque), xii 8+1, xiii8, xiv 8+1, xv-xix8, xx 4 ; nota bene : les cahiers de 9 ff. correspondent aux cahiers avec «diptyques» c'est-à-dire que l'on a inséré une miniature dans un cahier de 8], écriture bâtarde à l'encre brune, texte sur 20 lignes par page, justification : 55 x 95 mm, écriture gothique à l'encre brune, calendrier en lettres rouges, bleues ou or, parchemin réglé à l'encre rouge pâle, 20 lignes à la page, rubriques rouge pâle, initiales ornées à l'or liquide sur fonds bleu ou rose rehaussés de blanc, bouts-de-ligne de même, initiales d'une hauteur de 2 lignes en bleu avec rehauts blancs avec décor de feuilles de vigne ou pétales de couleur, plus grandes initiales présentant le même décor marquant les grandes divisions liturgiques, bordures enluminées à toutes les pages (bordures droites pour les feuillets de texte) avec feuilles d'acanthe colorées sur fonds à l'or liquide ou fonds réservés avec fleurs, fruits, animaux hybrides et grotesques (à comparer avec les bordures de Paris, BnF, Latin 13294 enluminé par le Maître d'Etienne Poncher ainsi qu'un livre d'heures Catalogue H. Tenschert, Leuchtendes Mittelalter VI, 2009, cat. 27), avec 60 MINIATURES dont 19 GRANDES MINIATURES, 17 PETITES MINIATURES et 24 PETITES MINIATURES (calendrier).
Reliure de plein maroquin rouge (XIXe ?), dos à 5 nerfs cloisonné et fleuronné, simple filet à froid en encadrement sur les plats, dentelle sur les coupes et dentelle intérieurs, tranches dorées, gardes et contre-gardes de papier marbré peigné. Reliure en bon état, quelques éraflures, notamment sur le plat supérieur.
Quelques écaillures de peinture et frottements (visage de saint Jean l'Evangéliste (fol. 14) ; petite perte de peinture aux Trois morts et trois vifs (fol. 102v) et à l'arrière-plan de Job (fol. 103), quelques frottements aux miniatures des suffrages (Marie-Madeleine, Anne et Geneviève) ; petit repeint (?) au visage dans une petite miniature (fol. 152).
Dimensions : 110 x 162 mm.
Fruit de la collaboration entre trois artistes parisiens ce manuscrit contient quatre très beaux diptyques ayant appartenu un temps à l'important bibliophile bourguignon Jean-Bénigne Lucotte du Tilliot (1668-1750).
Le Maître de Jeanne Hervez est responsable des miniatures qui illustrent le calendrier. Deux autres artistes, à savoir le Maître d'Etienne Poncher et le Maître de Philippe de Gueldre, se partagent la paternité des grandes et petites miniatures qui illustrent le corps du manuscrit. La composition de ce manuscrit s'insère dans ce qu'Isabelle Delaunay a baptisé «nouveau répertoire parisien», un style présentant une sorte de fusion schématique et libre de compositions d'artistes ligériens - de Jean Fouquet à Jean Bourdichon - pratiquée par un groupe d'enlumineurs actifs à Paris.
On notera la mise-en-page fort élégante en diptyque présentant des scènes complémentaires. Dans certains cas le feuillet inséré qui forme diptyque est blanc au recto (e.g. ff. 13, 25, 85, 102), témoignant que le cahier est enrichi par une série de miniatures complémentaires. Si, dans certains cas de livres d'heures présentant des diptyques, on remarque des différences stylistiques entre les feuillets qui se font face peuvent surgir, dans le cas présent on notera la grande homogénéité des feuillets qui se font face, signe d'une véritable collaboration entre les artistes.
Le Maître d'Étienne Poncher désigne par convention un enlumineur actif à Paris entre 1490 et 1510. Il a travaillé dans l'entourage du Maître de Jacques de Besançon puis s'est associé avec un certain nombre d'autres artistes parisiens tels le Maître de Robert Gaguin, le Maître de Liénart Baronnat, le Maître de la Chronique scandaleuse ou, comme dans le cas présent, avec le Maître de Philippe de Gueldre. Il est ainsi nommé d'après un Pontifical parisien à destination d'Étienne Poncher, évêque de Paris, en deux tomes (Paris, BnF, Latin 956-957) et un manuscrit des Empereurs de Rome et d'Allemagne (Vente Mensing, Amsterdam, 1929, cat. 45). Ce maître a été identifié pour la première fois par Isabelle Delaunay en 2000 dans sa thèse sur le milieu du livre à Paris à la fin du XVe siècle (Isabelle Delaunay, Echanges artistiques entre livres d'heures manuscrits et imprime?s produits a? P
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue