Livre d'heures (à l'usage de Paris). En latin,... - Lot 15 - Binoche et Giquello

Lot 15
Aller au lot
Estimation :
40000 - 60000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 58 500EUR
Livre d'heures (à l'usage de Paris). En latin,... - Lot 15 - Binoche et Giquello
Livre d'heures (à l'usage de Paris).
En latin, manuscrit enluminé sur parchemin.
France, Paris, vers 1490-1500.
Avec 35 miniatures dont 7 grandes miniatures par le Maître de la Chronique scandaleuse (actif à Paris de la fin du XVe siècle au début du XVIe siècle) et 28 petites miniatures par le Maître d'Etienne Poncher (artiste actif à Paris de circa 1490 à 1510). 133 ff., précédés de 2 ff. de gardes de papier (le recto de la première garde est doublé de tabis rouge) et suivis de 2 ff. de gardes de papier (le verso de la dernière garde est doublé de tabis rouge), sans calendrier [collation : i1 (inclusion d'un feuillet de parchemin plus récent), ii8, iii8, iv4, v8, vi8, vii8, viii8, ix8, x8, xi8, xii8, xiii8, xiv8, xv8, xvi8 ; xvii4, xviii8, xix4], quelques réclames (certaines rognées court), écriture bâtarde calligraphique à l'encre brune, texte sur 23 lignes, réglure à l'encre rouge pâle (justification : 53 x 115 mm), rubriques en bleu et en lettres d'or, bout-de-lignes en rouge ou bleu avec décor doré, d'autres bout-de-lignes sous forme de bois écotés dorés sur fonds rouge, marron ou bleu, initiales de tons pastels (rose, gris, bleu, mauve) avec rehauts blancs sur fonds d'or, parfois ornés d'insectes, d'oiseaux, de fleurs, de fruits (de 1- à 3-lignes de hauteur), avec 35 MINIATURES (28 petites et 7 grandes) inscrites dans des encadrements enluminés avec décor de feuilles d'acanthe colorées, fleurs, fruits, bestiaire, grotesques et insectes variés sur fonds à l'or liquide (chaque feuillet contenant une miniature est serti de bordures enluminées), les sept grandes miniatures sont inscrites dans des encadrements dorées à colonnes.
Reliure parisienne à la fanfare (vers 1590 ?), maroquin rouge, grand décor doré à la fanfare se développant, à partir du cartouche ovale, en une multitude de compartiments et demi-compartiments à torsades ornementés de petits fers, fleurs, glands, fers courbes, branches de lauriers, feuillages, spirales de filets et points dorés, roulette dorée en encadrement du décor à la fanfare, petits pointillés dorés sur les coupes, dos lisse orné de même, fermoirs composés de lanières de cuir et de fer, tranches dorées (quelques restaurations). Manuscrit conservé dans une boîte moderne articulée de demi-maroquin rouge avec lettrage doré au dos, intérieur de velours (étiquette James Brockman Binder (Oxford)).
Voir G. Hobson, Les reliures à la fanfare. Le problème de l'S fermé, Londres, 1935, p. 14. Une note au crayon indique : «[...] Hobson, Rel. à la fanfare, S14 (Vente Laroche Lacarelle (1888) no. 14) + Vente G.-E. Lang, no. 36 (Ex-Nédonchel - Descamps-Scrive)...». Ces références à des reliures comparables renvoient respectivement aux catalogues de vente suivants : (1) [La Roche Lacarelle (Baron de)]. Catalogue des livres rares et précieux, manuscrits et imprimés composant la bibliothèque de feu M. le Baron de la Roche Lacarelle, Paris, 1888, no. 24, reliure reproduite. - (2) [Descamps-Scrive]. Bibliothèque Descamps-Scrive. Première partie, 1923, no. 25, reliure reproduite.
Manuscrit grand de marge, format un peu allongé, presque oblong. Mors supérieur fragile avec quelques restaurations, mors supérieur fendu sur 2 cm à partir du bas. Quelques épidermures.
Dimensions : 120 x 200 mm.
Fort belle reliure au décor à la fanfare renfermant un livre d'heures aux couleurs chatoyantes.
Les miniatures de ce très beau livre d'heures sont attribuables à deux enlumineurs parisiens : le Maître de la Chronique scandaleuse qui peint les grandes miniatures (ff. 2, 7v, 22, 46, 47v, 78 et 91) et le Maître d'Etienne Poncher qui peint les petites miniatures. Les grandes miniatures sont inscrites dans des encadrements architecturés avec pilastres ou colonnes dorées.
Le Maître de la Chronique scandaleuse est un maître anonyme enlumineur actif à Paris à la fin du XVe et au début du XVIe siècle. Il est baptisé ainsi par Nicole Reynaud (1993), du nom de son ouvrage le plus considérable, dit la Chronique Scandaleuse de Jean de Roye, Paris, BnF, Ms Clair. 481. Il travaille pour une clientèle princière et on suit sa carrière de circa 1493 à circa 1510. Il enlumine de nombreux incunables pour Antoine Vérard destinés au roi Charles VIII pour lequel il réalise également de Très Petites Heures (Drouot, 4 décembre 2000, lot 25). Il illustre deux manuscrits pour Anne de Bretagne, celui de la Description du couronnement..., conservé à Waddesdon Manor 22, et des Epistres d'Ovide par Octavien de Saint-Gelais (Christie's, Londres, Vente Arcana, 7 juillet 2010 lot 42 ; Aguttes, Vente Aristophil, 16 juin 2018, lot 18). Sur le Maître de la Chronique scandaleuse, voir Avril et Reynaud, Les manuscrits à peintures en France 1440-1520, cat. expo. Paris, BnF. 1993, cat. 150-151 ; France 1500 entre Moyen Age et Renaissance, Paris, Grand-Palais 2010-2011, cat. 105, 107.
Le Maître d'Étienne Poncher doit son nom, quant à lui, à deux manuscrits réalisés pour ce prélat évêque de Paris de 1502 à 1519.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue