HUGO (Victor).

Lot 47
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR

HUGO (Victor).

Les Burgraves. Paris, E. Michaud, 1843. In-8, maroquin rouge, triple filet doré, dos orné d'un fleuron doré répété, dentelle dorée intérieure, tête dorée, non rogné (Gayler-Hirou).
Édition originale.
Les Burgraves ont été créés à la Comédie-Française le 7 mars 1843 et joués en tout trente-trois fois la même année.
La pièce est traditionnellement considérée comme l'événement majeur ayant provoqué la chute de Victor Hugo et mis fin au romantisme théâtral ; à tort semble-t-il, car l'histoire serait tout autre, en réalité née d'une cabale montée de toute pièce contre Hugo : Très vite naît un mythe théâtral : celui de l'échec de Victor Hugo, et avec lui de tout le drame romantique, qui aurait eu un temps très court d'existence, de 1830 avec la bataille d'Hernani à 1843 avec la chute des Burgraves. [...] les critiques contemporains de Hugo ont fait croire à la chute de la pièce, et in fine à la fin du romantisme qui dérangeait une scène officielle, celle de la Comédie-Française, réputée classique. Il s'agissait pour eux de signer l'acte de décès du romantisme, mais aussi d'anéantir la figure de Victor Hugo, gênante tant au niveau esthétique qu'au niveau politique (Agathe Giraud, « La cabale contre les Burgraves de Victor Hugo», COnTEXTES, 27, 2020, [texte en ligne]).
Sur le faux-titre, envoi signé de Hugo à son ami Agénor Altaroche (1811-1884), rédacteur en chef du Charivari et futur directeur du théâtre de l'Odéon (de 1850 à 1852).
Exemplaire relié à l'époque par Gayler-Hirou, le relieur habituel de Barbey d'Aurevilly .
Quelques frottements à la reliure, minime fente d'un cm à un mors.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue