LESAGE (Alain-René), Jacques-Philippe d'ORNEVAL, Louis FUZELIER et Denis CAROLET.

Lot 17
Aller au lot
Estimation :
4000 - 6000 EUR

LESAGE (Alain-René), Jacques-Philippe d'ORNEVAL, Louis FUZELIER et Denis CAROLET.

Le Théâtre de la Foire, ou l'Opéra-comique. Contenant les meilleures Pièces qui ont été représentées aux Foires de S. Germain & de S. Laurent. Paris, 1724-1737. 10 volumes in-12, maroquin citron, triple filet doré, armoiries au centre, dos lisse orné à la grotesque, pièces de titre et de tomaison brunes, roulette dorée intérieure, tranches dorées (Reliure de l'époque).
Très rare et important ouvrage, illustré d'un frontispice et 84 figures en taille-douce, la majeure partie gravée d'après Bonnart fils, et agrémenté de 637 pages de musique gravée.
Édition originale pour les tomes IV à X, et réédition pour les tomes I à III (à l'adresse de Pierre Gandouin, 1737).
Le recueil contient un choix de pièces jouées sur les tréteaux des foires de Saint-Germain et de Saint-Laurent, les deux plus importantes du Paris d'avant la Révolution. C'est dans ces lieux de spectacles, où se côtoyaient les danseurs de corde, les montreurs de marionnettes et d'animaux, les rats acrobates, les gargotiers, cabaretiers, charlatans ambulants et filous, que naquit en 1678 le véritable théâtre forain, nouveau genre dramatique qui, sous l'impulsion de Lesage, en particulier, deviendra au XVIIIe siècle l'Opéra-Comique (voir les Mémoires de Jean Monnet, directeur du Théâtre de la Foire, 1884, pp. 14-35).
Exceptionnel exemplaire en maroquin citron aux armes de Béatrix de Choiseul-Stainville, duchesse de Gramont (1729-1794). Il est complet de toutes ses gravures et pages de musique gravée, et a été enrichi à l'époque de 8 figures de Marillier.
Quentin-Bauchart ne signale pas cet exemplaire dans sa liste (t. II, pp. 105-122), mais les autres volumes qu'il cite indiquent que la duchesse de Gramont était une bibliophile distinguée et avait constitué une intéressante bibliothèque littéraire au sein de laquelle le théâtre occupait une place importante. Cette provenance est d'autant plus séduisante lorsque l'on sait que le duc de Choiseul, son frère, alors ministre de Louis XVI, avait offert un terrain sur lequel fut construit en 1783 le théâtre de l'Opéra-Comique - la première salle Favart - en échange d'une loge perpétuelle qui profita sans doute à la duchesse et que les descendants occupent toujours depuis plus de deux siècles.
Quelques brunissures, petits trous de vers (notamment au tome I avec suppression de pagination au feuillet D4), déchirure sans manque sur le bord du feuillet X6 au tome IX, quelques pages de musique coupées un peu court en tête au tome VI. Quelques éclats et frottements à la reliure, petite éraflure sur le second plat du tome X.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue