Peigne orné d'une figure anthropomorphe,... - Lot 8 - Binoche et Giquello

Lot 8
Aller au lot
Estimation :
20000 - 30000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 18 720EUR
Peigne orné d'une figure anthropomorphe,... - Lot 8 - Binoche et Giquello
Peigne orné d'une figure anthropomorphe,
Culture Old Bering Sea II/III, Ile de Saint Laurent,
Détroit de Bering, Alaska
Eskimo archaïque, 100 - 500 après J.-C.
Ivoire marin
H. 9 cm
Comb with an anthropomorphic figure, Old Bering Sea II/III,
St Lawrence Island, Bering Strait, Alaska
H. 3 ½ in 20 000/30 000
Provenance :
- Collecté sur le site d'Ivetok sur l'île de St Laurent (Alaska) en juin 2004
- Collection Jason Noogwook, Savoonga, Alaska
- Collection Bill & Carol Wolf, New Jersey
- Collection Donald Ellis, Canada
- Ancienne collection particulière, France
Publication:
- Donald Ellis, Art of the Arctic: Reflections of the Unseen,
Black Dog Press, London 2015, p. 41, plate 30
Cette sculpture Eskimo archaïque à l'ornementation et à la sensibilité remarquables figure un personnage humain. Malgré la distance et les siècles qui les séparent, le parallèle avec les sculptures d'Alberto Giacometti est ici frappant.
Des motifs géométriques finement incisés ornent le torse et le dos du personnage. Le visage est intensément expressif et épuré à la fois.
L'extrémité inférieure de la sculpture se présente sous la forme d'un peigne dont quelques dents subsistent. Cette figure rituelle servait également à des fins utilitaires pour le lissage et la préparation des fourrures et peaux des proies capturées à la chasse.
Pour les civilisations archaïques de l'Ile de Saint-Laurent (cultures Okvik, Old Bering Sea puis Punuk, entre 250 avant et 1 200 après J.-C.), la vie quotidienne était centrée autour de la chasse aux ours ou aux mammifères marins, très abondants dans la mer de Bering. Des danses et cérémonies étaient organisées afin de s'assurer que la chasse soit fructueuse, et permettent par conséquent la survie du village.
Selon William Fitzhugh (National Museum of Natural History, Smithsonian Institution) et Bryan Just (Princeton University Art Museum) dans l'ouvrage Gifts from the Ancestors, Ancient Ivories of Bering Sea (Princeton, 2009), «l'attention particulière portée à la conception, la réalisation et la décoration des éléments de la culture matérielle établissait une responsabilité mutuelle et une réciprocité entre les êtres humains et leurs esprits-guides. Tout ce qui avait trait à la chasse était particulièrement soigné, notamment en matière d'ornementation. Les populations d'Alaska estimaient que les esprits des mammifères marins se montraient reconnaissants envers les chasseurs qui les approchaient de façon respectueuse. Les chasseurs et leurs familles se devaient d'honorer les esprits régnant sur les animaux afin de maintenir l'équilibre et l'harmonie du monde.»
Il se dégage de cette sculpture extraite des glaces arctiques une grâce et un mystère qui transcendent le temps et l'espace.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue