PLAT À NALOT, VANUATU, ÎLE D'ESPIRITU SANTO...

Lot 45
Aller au lot
1 000 - 2 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 773 EUR

PLAT À NALOT, VANUATU, ÎLE D'ESPIRITU SANTO...

PLAT À NALOT, VANUATU, ÎLE D'ESPIRITU SANTO
Bois à patine brun clair
H. 28 cm - L. 67 cm
Plat à Nalot du Vanuatu, monoxyle, appelé Rova. Utilisé pour la confection du plat traditionnel sur l'île d'Espiritu Santo.
Provenance:
Collection Eugène Dodeigne, France

Collection Eugène Dodeigne (1923-2015)
Figure majeure de la sculpture du XXe siècle, Eugène Dodeigne est notamment connu pour ses oeuvres monumentales en pierre à la figuration abrupte et à la grande force expressive. Artiste international, ses oeuvres s'exposent aujourd'hui en plein air dans plusieurs grandes villes telles que Paris, Hanovre, Bâle, Bruxelles ou Washington.
Né en juillet 1923 à Rouvreux, un petit village situé au sud de Liège, Eugène Dodeigne apprend très jeune la taille de la pierre avec son père qui lui enseigne les rudiments du bas-relief avant de l'encourager à suivre des cours de dessin et de modelage à Tourcoing.
En 1943, il se présente au concours d'entrée des Beaux-Arts de Paris et rejoint l'atelier de Marcel Gimond. Il découvre le Louvre et le Musée de l'Homme où il passera de nombreuses heures.
Dès 1955, il adopte la pierre bleue de Soignies comme matériau de prédilection. Très marqué par l'oeuvre de Constantin Brancusi, il sculpte d'abord dans des volumes lisses et denses. L'informel l'attire tout comme le biomorphisme de Jean Arp mais il ne quittera jamais le registre de la figuration.
À partir des années 1960, il privilégie la technique de la pierre éclatée et opte pour une figuration expressive. Son oeuvre, plus dépouillée, s'imprègne du travail d'Alberto Giacometti et de Germaine Richier. Il expose dans plusieurs galeries parisiennes - Claude Bernard, Pierre Loeb et Jeanne Bucher - avant d'être invité à Berlin, Hanovre, Rotterdam, Bruxelles et Pittsburgh.
Dans les années 1970, il participe au développement de la monumentalisation des sculptures en plein air avec le Groupe des dix (Fondation Prouvost, Marcq-en-Baroeul) et reçoit une série de commandes publiques. À la fin des années 1980, ses réflexions sur la dynamique des formes le poussent à puiser dans de nouveaux répertoires. Il assiste à de nombreuses répétitions des Ballets du Nord et trouve dans la danse une nouvelle source d'inspiration pour son oeuvre. Son énergie, insufflée dans la pierre, se traduit par les marques d'outils laissées apparentes. «La pierre, c'est un rocher, disait-il. Ça vit sans cesse. Et je suis tout seul avec elle et, elle, elle est toujours là. En définitive, c'est une lutte amoureuse avec le caillou. Il y a son odeur, il y a sa chanson...»
Décédé en 2015, à l'âge de 92 ans, l'artiste laisse derrière lui une oeuvre monumentale et vibrante qui continue de résonner dans l'espace urbain.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue