KATSINA ALOSAKA PRÊTRE KACHINA - DIVINITÉ...

Lot 5
Aller au lot
9 000 - 11 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 15 456 EUR

KATSINA ALOSAKA PRÊTRE KACHINA - DIVINITÉ...

KATSINA ALOSAKA
PRÊTRE KACHINA - DIVINITÉ DE LA SOCIÉTÉ DES DEUX CORNES
Hopi, Arizona
Années 1900-1910
H. 35 cm
Cette Kachina est la rare représentation d'un être suprême ou divinité du panthéon Kachina, le Dieu de la Germination.
Cette Kachina à deux cornes est associée à la pluie.
Les symboles sur les joues et à la base des deux cornes figurent des nuages de pluie. La longue chevelure noire qui retombe à l'arrière du masque symbolise quant à elle les rideaux de pluie drue que cet esprit Kachina est censé faire venir pour irriguer les champs.
Dans le panthéon Hopi, Alosaka et Muyingwa sont deux frères, divinités de la société des deux cornes (Two-Horned gods / priests). Ils vivent dans le Monde Souterrain et ce sont eux qui font germer les graines semées par les Hopi.
Les danses des esprits Alosaka ont notamment lieu lors des cérémonies du Powamuya (Cérémonie du Haricot)
Cette cérémonie est ainsi décrite par le Peabody Museum of Archaeology & Ethnology at Harvard University dans l'exposition Rainmakers From the Gods - The Origins of the Katsinam: Lors de la cérémonie de Powamuya en février, les esprits Kachina arrivent en force pour aider les Hopi à se préparer à la saison de plantation et pour initier les enfants aux secrets de la Société des Katsinam, les accompagnant également dans leur développement. La cérémonie la plus importante est une série de rituels qui favorisent la fertilité, la germination et la croissance des graines. À cette occasion, on initie également les enfants entre six et dix ans en les faisant entrer dans la société Powamuya. Les enfants seront ensuite autorisés à participer aux danses Kachina.
Au coeur de la cérémonie Powamuya, on procède à la plantation des haricots. À l'intérieur de la kiva (chambre cérémonielle souterraine), des hommes sous la supervision des aînés plantent cinquante à cent haricots dans un seau rempli de terre. Un feu est maintenu jour et nuit pour aider les haricots à pousser. Le fait de planter et de surveiller le début de la croissance des haricots à l'intérieur de la kiva maintenue à bonne température est considéré comme un bon présage pour le succès de la prochaine récolte.
Le seizième jour, les danseurs Kachina paraissent dans le village sur la plaza pour distribuer les pousses de haricot arrivées à maturité. Ces cérémonies publiques sont suivies d'une procession de nombreux esprits Katsinam qui dansent et distribuent des poupées Kachina, des bâtons et ornements de danse, des arcs et des flèches, des hochets/crécelles et des mocassins.
Provenance:
Collection de Monsieur A. F., Paris
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue