BEVERLAND (Adriaan)

Lot 47
Aller au lot
800 - 1 000 EUR
Laisser un ordre
Votre montant
 EUR
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

BEVERLAND (Adriaan)

De Stolatae virginitatis jure lucubratio academica. Leyde, Joannis Lindani, 1680.
In-8, 6 ff.n.ch., 223 pp. et 2 ff.n.ch.: maroquin rouge, triple filet doré, pastille aux angles, dos lisse orné, roulette intérieure, tranches dorées (reliure de la fin du XVIIIe siècle).
Édition originale.
Ouvrage licencieux d'Adriaan Beverland (1650-1716), juriste et philosophe hollandais qui fut condamné pour ses écrits jugés obscènes et hérétiques par le tribunal de l'université de Leyde.
Dans le De stolatae virginitatis, dont la teneur n'est pas moins chaste que dans son Peccatum originale (Du péché originel), publié deux ans plus tôt et immédiatement brûlé par la main du bourreau, l'auteur se livre à une étude détaillée de la prostitution et de la luxure chez les femmes, et particulièrement sous l'Antiquité. Selon Karen Eline Hollewand, The Banishement of Beverland (2019, p. 36), l'ouvrage fut composé en 1672 à Oxford où l'auteur étudiait, puis imprimé vers septembre 1679 malgré la date qui figure sur la page de titre.
Exemplaire de choix, dans une fine reliure en maroquin attribuable à Derome.
Cité par Brunet (I, col. 837), il provient de la bibliothèque d'Antoine-Augustin Renouard (I, 1819, p. 127, et 1853, nº 195) et aurait par la suite appartenu au général Willems (note volante jointe).
Un ex-libris arraché sur une garde. Dos très légèrement passé, quelques légères rousseurs.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue