PLAQUE GRAVÉE D'UNE TÊTE D'HOMME-JAGUAR Culture...

Lot 26
Aller au lot
130 000 - 150 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 182 790 EUR

PLAQUE GRAVÉE D'UNE TÊTE D'HOMME-JAGUAR Culture...

PLAQUE GRAVÉE D'UNE TÊTE D'HOMME-JAGUAR Culture Olmèque, Mexique
Préclassique moyen, 900-400 avant J.-C.
Pierre calcaire gris-vert et restes de pigment rouge
H. 15,4 cm - L. 16 cm
Olmec round plaque with incised frontal human-jaguar head, compacted clay with traces of red pigment,
Mexico, H. 6 1/16 in - W. 6 1/8 in
Provenance:
Collection privée américaine
Acquis par l'actuel propriétaire en 1995
Galerie Merrin, New York
Jean-Louis Sonnery, Paris, actif de 1964 à 1972
Publications:
Aveleyra, Luis et Ramon Piña Chan, L'Art Précolombien:
Olmèque - Maya - Aztèque, Edita S.A., Lausanne, Suisse, 1996, p. 84
Graulich, Michel et Lin Crocker, Chefs-d'œuvre inédits de l'art précolombien,
ARTS 135, Boulogne, 1985, fig. 30
Souvent les olmèques unissent les traits félins et humains, exprimant ainsi le concept religieux qui reconnaissait cet animal comme ancêtre de l'homme. Ce félin représentait les fertiles profondeurs de l'inframonde, région d'où émane tout ce qui doit prendre vie et, par conséquent, symbolise la terre elle-même.
Cette somptueuse plaque circulaire gravée nous permet d'apprécier les traits du jaguar tels que les yeux en obliques, le nez aplati, la bouche et les lèvres dont les commissures s'étirent vers le bas. Cette "bouche olmèque" évoque le museau du jaguar.
Les caractéristiques voulaient-elles reproduire fidèlement la physionomie des Olmèques, ou bien représenter un type de beauté idéale, ou encore, l'aspect exclusivement réservé aux représentants d'un culte particulier ?
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue