Recueil des Opéra [sic], des Balets, & des...

Lot 231
Aller au lot
2 000 - 3 000 EUR
Result with fees
Result : 2 506 EUR

Recueil des Opéra [sic], des Balets, & des...

Recueil des Opéra [sic], des Balets, & des plus belles Pièces en Musique, qui ont été représentées depuis dix ou douze ans jusques à présent devant Sa Majesté Très-Chrétienne. Suivant la Copie de Paris, Amsterdam, Abraham Wolfgang, 1684. 3 volumes in-12, veau granité, triple filet doré, armoiries au centre, dos orné, fleur de lis répétée dans les caissons, roulette intérieure, tranches dorées (Reliure de l'époque).
Important recueil factice contenant 17 pièces du XVIIe siècle, reliées en trois volumes aux armes de Louis Auguste de Bourbon, duc du Maine, fils de Louis XIV et de Madame de Montespan (OHR, pl. 2603).
La pièce la plus précieuse de ce beau recueil est cette édition d'une pièce de Molière:
- Les Festes de l'Amour et de Bacchus. Pastorale représentée par l'Académie Royale de Musique. Suivant la Copie imprimée à Paris, 1682 ; 45 pages.
Il s'agit de la première édition elzévirienne et Guibert, p. 538, en souligne l'extrême rareté. Selon ce dernier, Lacroix ne la signale pas et aucune bibliothèque publique ne la possède.
Parmi les autres pièces du recueil, figurent des pièces de Quinault et Lully (Cadmus et Hermione, 1682 ; Phaëton, 1683), Quinault et Bensérade (Le Triomphe de l'Amour, 1682), Thomas Corneille (Psyché, 1683), Quinault (Proserpine, 1683 ; Alceste ou le Triomphe d'Alcide, 1683), etc.
La provenance de ces trois beaux volumes est extrêmement intéressante puisque le duc et la duchesse du Maine tenaient à Sceaux une véritable cour où ils organisaient des fêtes étourdissantes.
Ex-libris armorié gravé du XVIIIe siècle, indéterminé (trois chevrons accompagnés en pointe d'une étoile).
Usure à un coin, coiffe supérieure du tome III arasée. Frottements.
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue