MOLIÈRE 1622-1673

Lot 211
Aller au lot
15 000 - 20 000 EUR
Result with fees
Result : 16 292 EUR

MOLIÈRE 1622-1673

Psiché, tragédie-ballet. Et se vend pour l'Autheur, Paris, Pierre Le Monnier, 1671. In-12, maroquin rouge, triple filet doré, cartouche dessiné au double filet droit et courbe, petit fer aux angles, quadrilobe au centre accompagné de quatre gerbes dessinées aux petits fers filigranés, dentelle intérieure, tranches dorées sur marbrure (Trautz-Bauzonnet).
Édition originale d'une des pièces les plus rares de Molière.
On créa Psyché dans la plus vaste salle de Paris, sept mille places, la plus somptueuse aussi, équipée par Vigarani de la plus extraordinaire machinerie italienne du temps. Inaugurée en 1662 avec Ercole amante, opéra de Buti, la salle des Machines avait pourtant une acoustique si mauvaise qu'on l'avait abandonnée. Désireux de la remettre en service et d'y planter à nouveau le décor des enfers, conservé au garde-meuble depuis Ercole amante, Louis XIV commanda des sujets à Molière, Racine et Quinault. Racine proposa un Orphée, Quinaualt un Enlèvement de Proserpine. Molière gagna le concours avec Psyché (Alfred Simon, Molière, une vie, 1987, p. 428).
C'est au vieux Corneille que s'adressa Molière incapable, le temps manquant, de composer seul ce divertissement. Entreprise fort audacieuse, rappelle Guibert (p. 336), que de s'adresser ainsi au grand poète alors à son déclin [...] Les trois actes composés par Corneille peuvent être classés parmi les meilleures de ses œuvres et on retrouve là le Corneille du Cid et d'Horace.
Molière dressa le plan de la pièce, et en écrivit le prologue, le premier acte, et la première scène des actes II et III. Lully en composa la musique, sur les paroles de Quinault.
Très bel exemplaire dans une exquise reliure de Trautz-Bauzonnet dans le goût du XVIIe siècle. Cité par Tchemerzine, il provient des bibliothèques Alfred Lindeboom (1925, n°274), Jules Lemaître et Charles Hayoit.
H. 138 mm.
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue