Au Roy. Sur sa libéralité envers les Marchands... - Lot 128 - Binoche et Giquello

Lot 128
Got to lot
Estimation :
1500 - 2000 EUR
Au Roy. Sur sa libéralité envers les Marchands... - Lot 128 - Binoche et Giquello
Au Roy. Sur sa libéralité envers les Marchands de la Ville de Paris [dans: SANTEUL. Regi pro sua erga urbis mercatores amplioris ordinis munificentia. Paris, Pierre Le Petit, 1674]. In-folio, bradel toile vert amande (Reliure vers 1900).
Édition originale de la traduction par Corneille du poème latin de Santeul (cf. Picot, n°163).
Elle est ornée de 3 grandes vignettes (une sur le titre, une en tête et une en cul-de-lampe), une grande initiale N pour le texte latin, une grande initiale C historiée pour le texte de Corneille, et 2 grandes gravures dans le texte de François Chauveau.
Le dénuement de l'État amena en 1674 les marchands-merciers de Paris, l'une des plus riches corporations, à offrir au Roi une contribution spontanée de 50.000 livres. Mais à un Roi on ne fait pas l'aumône. Louis la leur retourna, le temps venu, avec un présent royal de 6.000 livres. Ainsi était le Roi. Les Gardes des marchands-merciers ne pouvaient faire moins que de célébrer ce bienfait et cette munificence. Ils appointèrent Santeul à cet effet et Corneille, qui sait le secret des vers bien frappés, s'employa à le traduire (M. Dubos, cat. Corneille, 1993, p. 52).
Cet exemplaire, très grand de marges (h. 415 mm): il ne contient pas les signatures des auteurs à la fin des pièces, peut-être signe de premier tirage.
De la bibliothèque La Germonière (1966, n°91).
Petites taches blanches sur le premier plat.
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue