Lettre à *** sous le nom d'Ariste. S.l.n.d....

Lot 59
Aller au lot
1 500 - 2 000 EUR

Lettre à *** sous le nom d'Ariste. S.l.n.d....

Lettre à *** sous le nom d'Ariste. S.l.n.d. [Paris, 1637]. — Lettre pour Monsieur de Corneille, contre les mots de la Lettre sous le nom d'Ariste. S.l.n.d. [Paris, 1637]. Ensemble 2 plaquettes in-8, maroquin rouge, janséniste, dentelle intérieure, tranches dorées (Thibaron-Joly).
Très rare pamphlet attaquant violemment le Cid et Corneille lui-même.
Son auteur, qui serait le marquis Faucon de Ris (1612-1688), familier de Voiture, Scarron, Sarrasin et Ninon de Lenclos, critique Corneille: pauvre esprit qui voulant parestre admirable à chacun se rend ridicule à tout le monde, & qui le plus ingrat des hommes n'a jamais recognu les obligations qu'il a à Séneque & à Guillen de Castro à l'un desquels il est redevable de son Cid & à l'autre de sa Médée. Il reste maintenant à parler de ses autres pièces qui peuvent passer pour farces, & dont les tiltres seuls faisoient rire autrefois les plus sages & les plus sérieux, il a faict voir une Mélite, la Gallerie du Palais & la place Royale (pp. 6-7).
Dans la réponse en faveur de Corneille, que Nicéron attribue au dramaturge lui-même, celui-ci se défend: [...] sa misérable éloquence me fait pitié, je ne peux consentir qu'un tel personnage se veuille dire du nombre des Autheurs, & qui se mesle aujourd'huy de juger de la bonté ou de la fausseté d'une pièce (p. 3).
La seconde pièce est différente de celle décrite par Picot sous le n°1363 ; elle ne contient pas l'épigramme de Martial, imitée en français.
De la bibliothèque La Germonière (1966, n°99 H).
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue