LAURENT DE L'ARDÈCHE

Lot 137
Aller au lot
8 000 - 10 000 EUR
Result with fees
Result : 16 542 EUR

LAURENT DE L'ARDÈCHE

Histoire de l'empereur Napoléon, illustrée par Horace Vernet. Paris, J.-J. Dubochet et Cie, 1839.
Grand et fort in-8 [195 x 120 mm] de 1 frontispice, 802 pp.: maroquin chaudron, dos orné de filets et fleurons dorés et de deux cabochons d'ivoire sculptés l'un figurant l'aigle impériale, l'autre le Code Napoléon; plats en relief couverts de compartiments dorés à petit fer avec, dans les écussons et en lettres dorées, les noms des grandes victoires de Napoléon; N entourés de laurier sculptés en ivoire aux angles; au centre du plat supérieur, statue équestre de l'Empereur portée par ses soldats sculptée en ivoire montée sur fond de velours chaudron et, sur le second plat, aigle impériale en ivoire montée sur le même fond de velours; doublures de maroquin vert richement ornées d'un décor géométrique de filets dorés droits et courbes, gardes de moire verte (reliure de l' époque signée de Debès; ivoires de J. Guignault).
Les livres à grand spectacle de l'éditeur Dubochet.
Sous la Restauration, “la France s'ennuie” observe Lamartine. Les Mémoires sur l'épopée impériale entretiennent la nostalgie d'une époque glorieuse. L'une des premières synthèses historiques revient à Laurent de L'Ardèche; elle ne pouvait que gagner la faveur populaire. Éditeur vaudois aux idées libérales, J.-J. Dubochet (1798-1868) en exploita la veine à grand renfort de réclame, sollicitant surtout la collaboration d'Horace Vernet, le peintre des batailles et de la légende napoléonienne: 500 vignettes gravées sur bois, en premier tirage.
Exceptionnelle reliure du temps décorée d'ivoires aux emblèmes impériaux finement ciselés: l'ivoire sculpté incrusté sur le premier plat, statue équestre de l'Empereur portée par ses soldats, est une interprétation du frontispice d'Horace Vernet.
“Relieur-doreur peu connu mais qui mérite de ne pas être oublié”, Debès eut un temps le jeune Trautz comme apprenti, selon Beraldi (II, p. 5). Le présent exemplaire est cité par Julien Fléty dans son
Dictionnaire, de même que par Paul Culot (Relieurs et reliures décorées en France à l' époque romantique, 1995, p. 489).
Ex-libris de René Descamps-Scrive (cat. II, 1925, n° 268, avec reproduction hors texte de la reliure).
L'exemplaire a ensuite appartenu à Paul Lardanchet, selon le catalogue de l'exposition La Reliure originale organisée à la Bibliothèque nationale (1953, nº 33).
(Rahir, Bibliothèque de l'amateur, p. 499.- Ray, The Art of the French Illustrated Book, n° 203.)
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue