CÉLINE (Louis Ferdinand Destouches) (1894-1961)

Lot 45
Aller au lot
2 000 - 2 500 EUR
Result with fees
Result : 2 413 EUR

CÉLINE (Louis Ferdinand Destouches) (1894-1961)

L.A.S. à Paul Marteau, (s.l.) [Korsor] le 16 [février 1951], 5p1/2. In-folio. Enveloppe timbrée, marques postales Korsor. Lettre ne figurant pas dans la Pléiade.
Belle et Longue lettre. Céline est visiblement en colère contre [Herman] Dedichen «... oh mon cher... pensez que si je la connais la goujaterie, la muflerie, la sadique muflerie des Dedichen etc. les gens Danois ou non, résistent mal au plaisir... de se montrer ignobles... J'ai de quoi vous faire rire des années avec des anecdotes du genre... a mes frais... c'est grave! Très grave!... Les Dedichen se sont montré encore plus infectes... à Nice chez les parents de ma femme -tout permis! N'est ce pas, je suis l'otage!... Mikkelsen au moins est poli, trop poli... mais enfin poli - tous les danois envoyés en notre nom en France ont abusé atrocement de mon nom, de ma Situation... «Un musée des goujateries» ...»
Lucette et Céline se sentent épiés et pensent qu'à la moindre faiblesse c'est la prison de Fresnes qui les attend. Il se moque de nouveau de son avocat «... Mik vous savez c'est un menteur absolu. L'orviétan en personne, (3 faillites!) mais mille attentions, une soif d'égards, d'être pris au sérieux! Il n'est pas le roi du Danemark. Il est bien davantage!... il aurait voulu devenir ambassadeur!...». Répondant sans doute à une question de Marteau il évoque ensuite Gen Paul qu'il nomme «...Paul Gen... un autre genre de monstre, c'est un enfant gâté du malheur. Bien plus intelligent et dangereux encore! Parce que génial artiste... faux ivrogne - faux fou... faux pauvre... le bourgeois le plus coriace et le mieux camouflé du monde, et jaloux, du délire! De l'ombre de son ombre! Pas un atome de coeur!...
Oh je le connais bien! Je sais aussi comment il s'est comporté à l'épuration... bref - le peuple: les trésors et les vices du peuples...». La fin de la lettre est consacrée à une nouvelle que Marteau doit lui annoncer «...j'espère que ce n'est pas l'invitation à me présenter devant le Tribunal militaire!..» il a chargé Tixier de lui obtenir «... une levée du mandat d'arrêt - pas aller faire le pitre avec lui devant les bourreaux, militaires ou civils - délire!... Moch* et Meyer* sont des satrapes (et leurs gangs) qui ne sont jamais las de sacrifices humains. Ils ont une politique de Terreur...» *Jules Moch ministre de l'intérieur et René Mayer ministre de la Justice.
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue