LHOTE (André) (1885-1962)

Lot 98
Aller au lot
Estimation :
800 - 1000 EUR

LHOTE (André) (1885-1962)


4 lettres autographes signées (s.d.) 18 nov 34, 1 page 3/4. Grand in-4, (s.l.n.d.) «Mardi» 2 pages grand. in-4, (s.l.n.d.) «7 décembre» 1 page 1/2. Grand in-4, (s.l.n.d.) 1 page in-8 et une lettre dactylographiée signée avec post-scriptum et corrections manuscrites, Paris 10 novembre 1936, 1 page grand in-4.
Intéressant ensemble dont la première lettre évoque Le Corbusier et son attitude (18 nov 34): «... J'ai reçu, expédié par notre ami Le Corbusier, le n°13 de Prélude... où notre homme exhale son mécontentement de n'avoir pas été le vainqueur de Venise. Il a ma table bancale sur le coeur. S'il savait quel mobilier je lui prépare... Cela s'appellera: Eloge du pécheur à la ligne. (et sous-entendu: démolition du mécano)» et conclut par «... Et merde pour les machines y compris celles à habiter...».
Les autres lettres évoquent sa participation à l'Encyclopédie française (section «Art et littératures dans la société contemporaine») et sa participation aux différents colloques pour certains tenus à Paris durant l'année 1933 et pour les autres organisés par la Société Des Nations en juillet 1934 à l'occasion de la Biennale de Venise. La lettre dactylographiée est très probablement adressée à Paul Valéry. Paul Valéry aurait sollicité André Lhote pour évaluer le talent littéraire d'une jeune fille de sa connaissance «Cette enfant est-elle douée?... Tous les enfants sont doués... auront-ils encore la foi, le courage et l'invention lorsqu'ils se rendront compte de l'énormité de la tâche qu'ils ont entreprise...».
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue