GALLÉ (Emile) maître-verrier, fondateur de l'école de Nancy (1846-1904)

Lot 80
Aller au lot
Estimation :
2000 - 2500 EUR
Result with fees
Result : 10 414EUR

GALLÉ (Emile) maître-verrier, fondateur de l'école de Nancy (1846-1904)

8 lettres autographes signées à Daigueperce, 1885-1904, 12 pages de formats divers ; 3 photos avec dédicaces autographes signées. Intéressante correspondance à Daigueperce Marcelin (et son fils Albert) qui devint en 1879 le dépositaire officiel de la maison Gallé à Paris et son ami.
Juillet 1885: Gallé le remercie de «son enthousiasme pour un pauvre gringalet d'artiste comme moi... Vous défendez bien ceux que vous aimez...» il est prêt «à déterrer du neuf, à griffonner des articles surtout à organiser toute chose avec méthode, avec un ordre parfait... il y a des améliorations dans notre fabrication de meuble. Plus cela marche dans cette petite usine, plus je prends courage... vous verrez la collection qu'on vous enverra, car enfin, il ne suffit pas d'avoir décrocher la timbale une fois... les visites ne cessent pas... un M. Appert industriel a passé aussi, je crois que c'est le verrier...» ; août 1885: Gallé refuse l'exposition de la croix de la légion d'honneur dans le dépôt «malgré la peine que vous avez prise pour remporter ce succès... elle aura le tort de choquer les gens de goût, de blesser mon sentiment chaque fois que je viendrai au dépôt. J'aime mieux que ce tableau banal, voir un bel objet bien réussi qui provoque l'enthousiasme de l'acheteur... je suis un artiste, je ne juge pas en cette affaire comme les autres... Ces choses là ont une valeur intime qu'il est bon de leur conserver... Verrerie, découverte et exploitation sont deux. Par l'entretien de l'atelier et la mise en magasin de quantités portant sur les créations de l'année j'ai satisfait à l'exploitation dans la mesure de la vente. Maintenant je ne dois pas oublier que je n'ai que 3 ans d'ici 89...». Puis il parle d'un article sur la revue horticole. Sept. 1885: Gallé lui propose de prendre des parts dans sa nouvelle industrie du bois et de s'occuper de la vente à Paris. Décembre 1900 à Albert Daigueperce: jolie lettre amicale: Gallé le remercie de ses félicitations pour sa décoration: «... vo
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue