SÈVE (Jacques de)

Lot 47
Aller au lot
80 000 - 100 000 €
Result : 279 400 €

SÈVE (Jacques de)

Recueil de 226 dessins originaux. Vers 1754-1789. Grand in-4 (330 x 230 mm environ), demi-maroquin rouge à long grain avec petits coins de vélin vert, plats de papier maroquiné rouge, dos lisse orné (Reliure vers 1800).
Portalis, Les dessinateurs d'illustrations au XVIIIe siècle, t. II, pp. 619-622. - Salvi, Le grand livre des animaux de Buffon, pp. 81-82.
Exceptionnelle et très précieuse collection de 226 jolis dessins originaux au lavis de Jacques de Sève pour illustrer l'Histoire Naturelle de Buffon.
Elle se compose de 120 dessins de mammifères et de reptiles, et de 106 dessins d'oiseaux: y sont représentés des lézards, des tortues, des iguanes, des phoques et des otaries, des mammifères des savanes d'Afrique, des petits rongeurs, des serpents, des grenouilles, des oiseaux de campagne et du bord de mer, des rapaces, etc.
Connu pour ses jolies figures des Contes de Perrault de 1742 (voir le n°41 de ce catalogue) et des Oeuvres de Racine (1760), Jacques de Sève reste cependant célèbre pour ses superbes illustrations de l'Histoire naturelle de Buffon, œuvre monumentale publiée à Paris entre 1749 et 1789, puis continuée après sa mort par Lacépède. Actif dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, il illustra l'essentiel de ce livre en livrant pas moins de 2000 dessins, assisté dans une moindre mesure par son fils Jacques Eustache et Buvée l'Américain.
Selon Claudia Salvi, De Sève recevait 24 livres pour chaque dessin; certains lui étaient payés plus cher, comme celui d'un léopard qui lui rapporta 36 livres (p. 81).
Les dessins de Jacques de Sève ont pu être réalisés d'après des modèles empaillés provenant des collections royales, des modèles vivants, en particulier ceux de la Ménagerie du roi, ou d'après des dessins rapportés par des voyageurs et des correspondants de Buffon à l'étranger. On sait que De Sève assista aussi à des dissections d'animaux.
Les dessins sont reliés en un volume, titré au dos Figures du Buffon. Chacun d'entre eux, exécuté au crayon, à l'encre et au lavis sur papier, mesure environ 195 x 155 mm et a été monté sur une feuille de papier bleu. Datés entre 1754 et 1789, ils portent la signature de l'artiste. Une légende manuscrite accompagne chaque dessin sur la feuille bleue.
Un dessin de serpent n'est pas achevé et présente une figure avec les contours uniquement ébauchés au crayon.
Le dessin de la Perdrix rouge est accompagné d'un petit papillon collé avec une note qui serait de la main même de Buffon. On y lit cette mention à la plume: Les pieds sont beaucoup et le ciel un peu trop gros [sic ?], suivie juste en-dessous de celle-ci: Ecriture de Buffon. On pourra s'apercevoir, en comparant le dessin original et la gravure finale exécutée en sens inverse par Blanchon (cf. Histoire naturelle des oiseaux, t. II, 1771, pl. XV en regard de la p. 436), que l'erreur ici reprochée à l'artiste, à savoir la taille exagérée des pattes du gibier, a été sensiblement corrigée.
Il semble qu'un tel recueil d'un aussi grand nombre de dessins originaux pour l'œuvre scientifique emblématique des Lumières soit unique en mains privées.
Un autre ensemble important se trouve à la BnF, comptant près de 500 dessins réunis en six volumes en maroquin rouge aux armes royales. Mirabeau possédait également un recueil de 152 dessins originaux de De Sève, provenant de la bibliothèque personnelle de Buffon (1791, n°1228).
Tache sur deux dessins. Une gravure d'oiseau d'après De Sève, également pour le livre de Buffon, a été ajoutée et montée dans le volume. Reliure frottée avec accroc à une coiffe.
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue