MAYOW (John)

Lot 34
2 500 - 3 000 €

MAYOW (John)

Tractatus quinque medico-physici. Oxford, E Theatro Scheldoniano, 1674. In-8, veau granité, dos orné, tranches mouchetées de rouge (Reliure de l'époque).
Waller, n°6392. - Garrison & Morton, n°578. - Heirs of Hippocrates, n°631. - Krivatsy, n°7653. - Falconer Madan, Oxford books, n°3015.
Première édition collective.
Imprimée sur les presses universitaires du Sheldonian Theatre à Oxford, inauguré en 1669, elle est ornée d'un beau portrait de l'auteur gravé sur cuivre, non signé, et de 6 planches dépliantes.
John Mayow (1641-1679) fut l'un des grands médecins et chimistes anglais du XVIIe siècle, Célèbre pour ses travaux sur le mécanisme respiratoire. Il fut l'un des premiers à étudier le rôle de l'air dans la respiration et la combustion, et comprit l'existence d'une substance importante dans l'air, nommée par lui spiritu nitro-aereo - c'est-à-dire l'oxygène -, et ce bien avant les recherches capitales de Priestley et de Lavoisier sur le sujet dans les années 1770.
Mayow was the first to locate the seat of animal heat in the muscles; he discovered the double articulation of the ribs with the spine and came near to discovering oxygen in his suggestion that the object of breathing was to abstract from the air a definite group of life-giving “particles”. He was the first to make the definite suggestion that it is only a special fraction of the air that is of use in respiration (Garrison & Morton).
L'édition rassemble les cinq seuls traités composés par l'auteur. Outre le De respiratione et le De rachitide, tous deux déjà parus en 1668, on y trouve les trois traités inédits suivants: le De sal-nitro & spiritu nitro-aereo, le De respiratione fœtus in utero et ovo, consacré à la respiration du fœtus, et le De motu musculari et spiritibus animalibus, qui serait la première description de la sténose mitrale, une maladie cardiovasculaire.
Des rousseurs. Frottements à la reliure.
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue