SAINT-IGNY (Jean de)

Lot 25
Aller au lot
15 000 - 20 000 €
Result : 19 050 €

SAINT-IGNY (Jean de)

Elemens de pourtraiture ou La metode de representer & pourtraire toutes les parties du corps humain. Paris, François L'Anglois, dit Chartres, s.d. [vers 1630]. In-8, maroquin bordeaux souple, large dentelle autour des plats avec le chiffre VM agencé dans des médaillons aux angles, armoiries au centre, dos lisse orné avec le même chiffre répété, roulette intérieure, tranches dorées (Reliure de la seconde moitié du XIXe siècle).
Duportal, n°646. - Frère, t. II, p. 496. - Robert-Dumesnil, t. VIII, pp. 173-188.
Second tirage de ce remarquable et très rare traité sur le dessin et la peinture composé par Jean de Saint-Igny, peintre, sculpteur, graveur à l'eau-forte et théoricien rouennais né vers 1595-1600 et mort après 1649.
Le recueil comprend un titre-frontispice à portique portant sur le tympan les armoiries du dédicataire, Michel Larcher, sieur d'Olisy, 2 feuillets de dédicace, 43 pages de texte et une page contenant le privilège daté du 18 octobre 1630. Il est orné de 12 sphéroïdes et bustes gravés au trait dans le texte et d'une planche hors-texte représentant un autre sphéroïde.
Le traité comporte également, en appendice, 3 suites d'estampes gravées à l'eau-forte par Saint-Igny.
La première suite comprend 6 planches non chiffrées gravées en taille-douce, chacune avec un buste, trois d'hommes et trois de femmes.
La seconde est formée de 25 planches chiffrées de 1 à 25, dont un titre-frontispice montrant Jupiter son foudre en main, les 24 autres planches représentent des portraits vus de profil, de face ou de dos, d'hommes et de femmes en costumes de l'époque Louis XIII.
Enfin, la troisième et dernière suite se compose de 26 pièces numérotées de 1 à 26, représentant de superbes et curieuses figures anatomiques d'hommes, de femmes et d'enfants, les uns debout, les autres assis, dans des paysages finis. Certaines d'entre elles sont pointées. Cette suite est accompagnée de l'estampe non numérotée représentant une bacchanale de huit enfants, tous gravés au trait dans un paysage fini: elle est ici placée en tête du volume.
Ce recueil renferme au total 72 planches par Jean de Saint-Igny, soit l'essentiel de son œuvre gravé.
À la suite du recueil, on a relié:
- En premier tirage, une suite intitulée Libro novo da Dissegnare, due à Giovanni Luigi Valesio (1583-1650) et gravée en taille-douce par François Collignon (né au début du XVIIe siècle et mort après 1685), un des élèves de Jacques Callot. Publiée à Paris chez François L'Anglois dit Ciartres [sic], aux alentours de 1630, elle contient un titre-frontispice et 18 pièces anatomiques (nus humains) et portraits gravés au trait (cf. IFF, Graveurs du XVIIe siècle, t. III, p. 104 et suivantes, n°60-79).
- 4 autres estampes gravées à l'eau-forte, dont 3 dues à un maître non identifié et représentant des angelots, et une gravée par Pierre Biard le fils montrant Jonas d'après Michel-Ange (cf. Robert-Dumesnil, t. V, p. 107, n°22).
Très bel exemplaire aux armes et chiffres de Victor Massena, prince d'Essling (1836-1910), dans une riche reliure à dentelle décorée dans le goût du XVIIe siècle.
Un ex-libris non identifié.
La planche n°18 de la seconde suite est tachée en tête.
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue