RAEMOND (Florimond de)

Lot 24
6 000 - 8 000 €
Result : 7 620 €

RAEMOND (Florimond de)

L'Anti-Christ, et l'anti-papesse. Paris, Abel L'Angelier, 1599. In-4, maroquin rouge, quintuple filet doré terminé aux angles par une petite fleur de lis, grand décor à la fanfare s'articulant autour d'un médaillon central portant des armoiries, dos orné de même, tranches dorées (Reliure italienne de l'époque).
Balsamo & Simonin, n°327. - Caillet, n°9168. - Desgraves, Répertoire des ouvrages de controverse entre catholiques et protestants en France, t. I, n°125.
Première des deux éditions publiées par L'Angelier de cet ouvrage réunissant les deux grands traités de controverse de Florimond de Raemond. L'autre a été donnée en 1607. C'est la première fois que ces deux livres paraissent ensemble.
Imprimée par Jean Binet, cette édition est dédiée à Henri IV. Elle est ornée d'un beau portrait à pleine page du monarque en majesté, finement gravé sur cuivre par Thomas de Leu. Le titre est en premier état et porte la vignette gravée sur cuivre montrant l'emblème de l'auteur accompagné de sa devise Readmuon no muedera (cf. Momméja, «La devise de Florimond de Raymond», in Revue de l'Agenais, n°XXXV, 1908, pp 561-564).
Né à Agen vers 1540, Florimond de Raemond (ou Raymond), historien protestant converti au catholicisme, remplaça Montaigne au poste de conseiller au Parlement de Bordeaux, ville où il s'éteignit vers 1602.
Outre sa critique du Tractatus de Antichristo (1576) de Lambert Daneau (1530-1595), théologien réformé et professeur à l'université protestante d'Orthez dans le Béarn, Raemond reste connu pour sa sérieuse réfutation de la papesse Jeanne, légende selon laquelle au IXe siècle une femme aurait détenu, sous le nom de Jean VIII, le siège de saint Pierre entre les pontificats de Léon IV et de Benoît III. Cette dernière fut en effet le centre d'un vif débat opposant à l'époque et au siècle suivant les catholiques et les protestants. L'auteur avait déjà exprimé ses opinions sur le sujet dans un petit livre publié de manière anonyme en 1587 à Bordeaux sous le titre L'Erreur populaire de la papesse Jeanne, lequel fut réédité plusieurs fois.
Le bel éloge écrit par Florimond de Raemond sur son ami Montaigne (mort en 1592), d'abord publié dans l'édition de 1594 de L'Erreur de la papesse Jeanne, est ici reproduit au verso du f. 416; intitulé Regrets de la mort du seigneur de Mōtaigne, celui-ci débute par ces phrases: La France puis peu de temps, est ecclipsee de ceste vive & incomparable lumiere de sçavoir, d'eloquence, & de suffisance aux affaires du monde [...]. Le cruel & impitoyable destin l'a retiré de nostre veuë, & sur l'entree de son aage a desrobé à la Guyuenne, mais plustost à la France ce riche thresor d'honneur, de vertu, & de gloire immortelle.
L'édition contient également, à la suite des textes de l'auteur, la traduction française de deux livres du grand théologien chrétien Tertullien (IIe-IIIe siècles): De la couronne du soldat et Aux martyrs.
Exemplaire de première émission, avec l'achevé d'imprimer daté du 24 mai 1599 et non du 5 juin. Il se présente dans une très riche reliure italienne à la fanfare aux armes d'un prelat, ornée d'emblèmes de la Passion, de feuillages aux angles, de corbeilles, de têtes d'angelots, de putti sonnant de la trompe ou encore d'un petit fer répété représentant un camélidé (lama ou dromadaire) bâté et mené par un personnage.
Ex-libris manuscrit anciennement découpé puis comblé sur le bord du titre et dans la partie inférieure du dernier feuillet.
Cahiers brunis ou ternis sur l'ensemble du volume. Accroc à la coiffe de tête, fente à un mors avec petits manques de peau sur environ 8 cm.
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue