COMPOSITEURS

Lot 44
800 - 1 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 635 €

COMPOSITEURS

14 documents environ.
Armstrong (Louis): belle et grande signature, décembre 1960 sur 1 p. in-4 ; Auric (Georges): réponses sur sa vie: «Je n'ai aucun droit de m'en plaindre... disons qu'elle m'a souri...» il a connu le vrai bonheur aux alentours de la trentaine, il a donné à sa vie un équilibre. Ses débuts ont été faciles et heureux «J'ai eu la grande chance... d'être aidé et encouragé d'une façon inoubliable par un père et une mère d'une admirable bonté... mon ballet «les matelots» a été dès sa première représentation particulièrement bien accueilli. Le mot chef d'œuvre m'épouvante...» il accorde une place particulière à son ballet «Le Prince et son modèle» ; sa maxime en 1937: «faire mieux demain», en 1954: mot pour conclure sa vie: «Enfin (et je le regrette)» ; Boulanger (Nadia): L.A.S. à une dame 12 mars 1915, 1 p. in-4: Elle a un double regret de ne pouvoir accepter son invitation, photo la représentant assise dédicacée à Louis Raynaud, 16 octobre 1935, format in-4 ; Cortot (Alfred): Lettre signée avec 2 portées musicales autographes à Schneider (1927): il lui demande la partition d'orchestre de la symphonie en ré de Haydn dont il note les premières mesures ; Milhaud (Darius): 1 ligne autographe signée (sans lieu ni date, novembre 1927) sur 1 p. in-8: sa maxime de vie: «Aucune concession», 2 L.A.S. «D» à Armand Lunel ; Scotto (Vincent): L.A.S. en-tête du grand café de France à Vichy: il lui a donné l'autorisation de tirer les petits formats de cette chanson et les attend puis «j'ai fait répéter ici cette chanson à l'orchestre et j'ai refait une nouvelle orchestration...», L.A.S. en-tête à ses nom et profession: «J'avais totalement oublié ce numéro je vais le faire mais il n'est pas obligatoire pour la lecture...», sa devise: «être exact»
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue